Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up DXY lève 500 millions de dollars auprès de Tencent pour s'imposer dans l'e-santé

Levée de fonds La société chinoise DXY propose une plateforme de santé qui regroupe téléconsultations, informations médicales et bien-être... grâce à laquelle elle a fidélisé 130 millions d'utilisateurs et 9000 établissements de santé. Cette nouvelle levée de fonds de 500 millions d'euros devrait lui permettre de s'imposer comme le leader sur le marché de l'e-santé face des mastodontes tels qu'Alibaba.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up DXY lève 500 millions de dollars auprès de Tencent pour s'imposer dans l'e-santé
La start-up DXY lève 500 millions de dollars auprès de Tencent pour s'imposer dans l'e-santé © Health Data Hub

La start-up chinoise DXY, également connue sous le nom de Ting Ting Group, vient de boucler une levée de fonds de 500 millions de dollars dans le cadre d'une série E menée par la société de capital-investissement Trustbridge Partners. Tencent et GL Ventures y ont également participé.

Créer de nouveaux services
Avec cet argent frais, l'entreprise prévoit de renforcer les deux piliers de son activité : le soutien aux professionnels de santé et les services aux consommateurs. Pour y arriver, elle compte consolider ses liens avec les établissements de santé et les sociétés pharmaceutiques en investissant massivement dans sa R&D pour créer de nouveaux services.

Fondée en 2000, DXY édite une plateforme qui à son origine était principalement orientée vers le partage de connaissances scientifiques pour les médecins. Puis, elle a ajouté un aspect B2C en apportant des modules de conseils de bien-être et un service de téléconsultation. 

Aujourd'hui, elle propose également de diffuser de la publicité ou encore des offres d'emplois,  un moyen pour l'entreprise de générer des revenus.

Pfizer et AstraZeneca, parmi ses clients
Depuis sa création, la plateforme a attiré 130 millions de consommateurs, plus de 9000 établissements médicaux et 50 000 médecins qui ont effectué une consultation en ligne. Côté B2B, elle recense Eli Lilly, Pfizer et AstraZeneca parmi ses principaux clients.

DXY a été l'une des premières entreprises à se mobiliser dans le cadre de la pandémie de Covid-19. Elle a développé un outil de tracking des cas de coronavirus en Chine en temps réel. Sa plateforme a également été fortement utilisée pour son service de téléconsultation alors que les rendez-vous médicaux étaient restreints au maximum pour éviter les contaminations.

Devenir leader dans l'e-santé
DXY a désormais pour objectif de devenir le leader dans l'e-santé en Chine, en concurrençant Ping An Good Doctor, soutenu par SoftBank, Alibaba Health, JD Health et WeDoctor, également soutenu par Tencent. Si les plus grandes entreprises technologiques s'intéressent à ce secteur, c'est parce que son potentiel est énorme. En effet, le marché de l'e-santé en Chine devrait atteindre 110 milliards de dollars d'ici 2020, d'après une étude du Boston Consulting Group.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media