Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up eCential Robotics lève 100 millions d'euros pour exporter son robot d'assistance chirurgicale

Levée de fonds La start-up Surgivisio, qui change de nom pour devenir eCential Robotics, signe l'une des plus importantes levées de fonds dans le secteur des medtech. Cette nouvelle enveloppe de 100 millions d'euros doit permettre à l'entreprise grenobloise d'asseoir sa position en Europe, de se lancer aux Etats-Unis et d'augmenter la capacité de production de sa plateforme médicale robotisée.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up eCential Robotics lève 100 millions d'euros pour exporter son robot d'assistance chirurgicale
La start-up eCential Robotics lève 100 millions d'euros pour exporter son robot d'assistance chirurgicale © eCential Robotics

La start-up grenobloise eCential Robotics, connue auparavant sous le nom de Surgivisio, vient d'annoncer avoir rassemblé près de 100 millions d'euros en fonds propres, quasi fonds propres et dettes pour soutenir son développement industriel et commercial.

Le tour de table a été mené par Bpifrance, Sigma Gestion, Med-Innov, BNPParibas, Caisse d'Epargne Rhône Alpes et Crédit Agricole ainsi que les fondateurs de la société. Le dernier tour de table, à hauteur de 10,7 millions d'euros, remonte à mars 2018.

Devenir leader dans la robotique chirurgicale
L'ambition d'eCential Robotics est claire : "devenir le leader sur le marché de la chirurgie digitale, de l’imagerie et de la robotique", détaille le fondateur et CEO, Stéphane Lavallée. Pour y arriver, l'entreprise souhaite consolider son assise en Europe sur ses principaux marchés, France, Allemagne et Italie. Elle espère également intégrer le marché nord-américain, qui nécessite l'approbation de la Food and Drug Administration (FDA), l'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.

Sur le plan industriel, eCential Robotics affirme qu'elle augmentera considérablement ses capacités de production et investira massivement dans des développements innovants sur de nouvelles gammes de produits. Elle souhaite également recruter 50 personnes sur l’année 2021.

Une solution qui couple imagerie 3D et navigation
Créé en 2009, eCential Robotics a développé une solution d'imagerie 3D et de navigation chirurgicale en temps réel permettant aux chirurgiens de suivre leurs gestes directement au sein de l'image 3D. Spécialisée dans la chirurgie du rachis, la plateforme peut être couplée aux instruments de n'importe quel fabricant.

Le système est composé d’une console, d’un arceau à rayons X et d’une caméra infrarouge et ne nécessite aucun aménagement particulier au bloc opératoire. La console possède deux écrans de navigation, l'une affiche les dernières images radiologiques acquises en 2D, l'autre donne accès aux fonctionnalités de la machine, aux images 3D, à la navigation ainsi qu'au dossier du patient. Il est également possible de contrôler la machine via une tablette utilisable en milieu stérile. L'arceau est motorisé sur cinq axes et promet d'adapter sa trajectoire de manière à éloigner la source du patient afin de réduire l'exposition aux rayons.

La machine est commercialisée avec un kit d'instruments qui contient des broches de fixation, pour assurer la stabilité des instruments d’imagerie et de navigation, et un tracker de navigation qui permet de repérer le patient dans l'espace. Chaque instrument dispose d'un QR Code permettant sa reconnaissance par la plateforme.
 


Plus de 1000 chirurgies réalisées
Fruit de 8 années de recherche, la plateforme a obtenu le marquage CE en 2017, label indispensable pour la commercialisation dans l'Union européenne. Huit unités ont été vendues, au prix catalogue tournant autour du million d’euros, et installées en France, Italie, Allemagne. Depuis, plus de 1000 chirurgies ont été réalisées avec l'aide de cet outil.

Dans l'Hexagone, le système d'eCential Robotics a par exemple été utilisé par une équipe du service orthopédie et traumatologie du sport du centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble en décembre 2017. La patiente a été opérée avec succès d'une double fracture du sacrum.

Une fonctionnalité pour la pédiatrie
En 2019, la PME grenobloise a lancé la commercialisation de son application pédiatrique qui permet de diminuer la dose de rayons X, une option indispensable pour les jeunes patients plus sensibles à la radiation ionisante et au risque de cancer que les adultes.

La société conçoit et fabrique tous ses produits en France dans la métropole de Grenoble, dans ses bureaux et son usine de 1100m². Elle a doublé ses effectifs entre 2019 et 2020 et compte aujourd'hui près de 100 collaborateurs. Elle ne communique pas sur son chiffre d'affaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media