Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Equipeer lève des fonds pour sa plate-forme d'achat et vente de chevaux de sport

Avec Equipeer, une plate-forme numérique consacrée à la vente de chevaux de sport, Delphine Coutagne transforme les usages du secteur. Après deux ans d’existence, elle lance sa première levée de fond dont elle espère obtenir 500 000 euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Equipeer lève des fonds pour sa plate-forme d'achat et vente de chevaux de sport
La start-up Equipeer lève des fonds pour sa plate-forme d'achat et vente de chevaux de sport © Equipeer

Dans un marché où le business du cheval de sport se réglait d’une poignée de main devant un box, Equipeer, lancée en 2018, s’inscrit dans l’évolution des comportements. "Nos clients regrettaient un manque de transparence des offres et recherchaient une base de données fiables et structurées avec une offre importante et regroupée mais aussi un commissionnement moins opaque," explique Delphine Coutagne, fondatrice de la plate-forme.

 

L’ancienne enseignante équine et cavalière de longue date reconnaît "disrupter" les usages du milieu. "L’acquisition via le web apporte du service mais aussi un cadre et une transparence puisque la commission, de 10 à 15% selon la discipline, est fixe." Sur ce marché, qui compte plus de 27 000 ventes de chevaux de sport en France et environ 430 000 dans le monde chaque année, près de 50% des prospections se font sur Internet. Côté chiffre d’affaire, le commerce de chevaux de sport frôle les 190 millions d’euros en France pour plus de trois milliards à l’échelle mondiale. Le site, traduit en cinq langues, réalise d’ailleurs 80% de son chiffre d’affaire à l’international, tant en Europe qu’en Chine et aux Etats-Unis.

 

Faciliter les ventes

Consciente que l’export et la masse administrative qu’il représente peut freiner les vendeurs, la plate-forme assure un suivi dans les démarches. "Personne ne fait ce type de commerce en ligne avec une telle expertise, se réjouit la fondatrice. Sur Equipeer, les offres mettent en valeur l’animal avec des critères techniques et sportifs fiables." Treize experts commissionnés par la plate-forme ont la lourde tâche d’évaluer les chevaux, tandis qu’une équipe de cinq salariés assure le bon fonctionnement du site et de la discipline. "Même notre directrice de la technologie, CTO, a un master de la filière équine", sourit Delphine Coutagne.

 

Satisfaite de la progression de son activité au cours de l’année écoulée, elle prépare actuellement une levée de fond à hauteur de 500 000 euros et recherche des investisseurs. Elle ne manque pas non plus de projets pour développer sa plate-forme. "Pour le moment, nous rentrons les annonces et organisons les essais, d’ici deux mois, une partie du service sera automatisée. Seules les transactions financières, trop importantes, ne peuvent pas se faire en ligne pour l’instant. Mais on y travaille !"

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media