Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up française Iziwork lève 35 millions d'euros pour sa solution dédiée au travail temporaire

Levée de fonds Le secteur des ressources humaines continue de séduire les investisseurs en ce début d'année 2021. La preuve avec la levée de fonds de 35 millions d'euros réalisée par Iziwork. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up française Iziwork lève 35 millions d'euros pour sa solution dédiée au travail temporaire
La numérisation du marché du travail devrait continuer. Pour cela, Isiwork a levé 35 millions d'euros. © Priscilla Du Preez-Unsplash

S'il fallait un signe que la numérisation du marché du travail se poursuit, ce pourrait être l'annonce de cette levée de fonds de 35 millions d'euros ce 13 janvier. A la manoeuvre de cet investissement se trouvent les fonds Cathay Innovation et Bpifrance via son fond Large Venture. Le bénéficiaire de ce financement ? La start-up française Iziwork, qui se présente comme une entreprise de "travail temporaire en Europe".

Au cours de l'année 2020, elle assure avoir quadrupler son activité entre les mois d'avril et de décembre. Ainsi, en période de pandémie mondiale et de confinement à répétition, les personnes à la recherche d'un emploi ont beaucoup eu recours aux services numériques d'offres d'emplois temporaires.

Accélération de la R&D
Avec cette deuxième levée de fonds, ce sont 55 millions qui ont été mobilisés pour financer la start-up depuis sa création il y a deux ans. Elle a ainsi pu se doter d'un pôle R&D comprenant 60 ingénieurs. Le résultat selon la jeune pousse est qu'elle serait capable de trouver le bon candidat pour une mission donnée en un temps record grâce à l'intelligence artificielle intégrée à l'outil. "95 % des missions remplies en moins de 4 heures", d'après l'entreprise.

Avec cette levée de fonds, Iziwork annonce vouloir accélérer son développement international dès 2021, après la France et l'Italie. Par ailleurs, elle compte aussi doubler ses investissements en recherche et développement.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.