Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Nabla lève 17 millions d'euros pour son application dédiée à la santé féminine

Levée de fonds La start-up française Nabla a lancé son application dédiée à la santé féminine. Elle permet à ses utilisatrices de communiquer directement avec des professionnels de santé. Grâce à une levée de fonds de 17 millions d'euros, elle espère étendre son offre à la téléconsultation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nabla lève 17 millions d'euros pour son application dédiée à la santé féminine
Nabla lève 17 millions d'euros pour son application dédiée à la santé féminine © Nabla

La start-up parisienne Nabla a lancé le 8 avril son application mobile de médecine préventive destinée aux femmes. Elle met gratuitement à leur disposition une bibliothèque de contenus spécifiquement dédiés à la santé féminine et rédigés par des professionnels. L’application propose aussi aux utilisatrices d’échanger directement avec les professionnels de santé partenaires, qui peuvent être des médecins généralistes, des gynécologues ou des infirmières.

En parallèle, Nabla annonce une levée de fonds de 17 millions d'euros menée notamment auprès de Xavier Niel, Artémis et le fonds Firstminute Capital. Elle a bénéficié malgré sa jeunesse d'un vote de confiance grâce entre autres au CV bien rempli de son CEO Alexandre Lebrun, qui avait précédemment fondé VirtuOZ et Wi.tai, deux start-up respectivement rachetées par Nuance et Facebook.

LA MéDECINE PERSONNALISÉE, un marché prêt à exploser
Nabla s’intéresse depuis deux ans et demi au concept de médecine personnalisée. En pleine pandémie, elle avait notamment développé le site c19.info, précipitant la sortie de son produit. Le site permettait déjà de dialoguer avec des psychiatres et des psychologues et utilisait un arbre de décision orientant les patients en fonction de leurs symptômes. Avec son application mobile, la start-up passe à l’étape suivante en offrant des services de suivi individuel en continu par une équipe de médecins pluridisciplinaires.

Adresser un marché très peu servi : la santé féminine
Pour le moment, l’application se concentre sur la santé féminine – et notamment la contraception – avant de se positionner sur d’autres sujets. Un choix justifié par les résultats du lancement de leur bêta test, qui a fait ressortir qu'il existait un besoin de conseil et de soins dans la continuité plus fort chez les femmes. "Elles se sentent souvent mal accompagnées et peu écoutées", explique Delphine Groll, l’une des fondatrices.

Nabla mise pour l'instant sur sa gratuité pour se démarquer de son concurrent Alan, qui impose à ses utilisateurs de souscrire à une assurance du groupe avant de pouvoir utiliser son application, mais aussi d'un autre Français, Biloba, qui propose des services similaires en pédiatrie seulement.

Version premium et téléconsultation en cours de développement
Grâce à sa levée de fonds, Nabla souhaite maintenant développer une version premium de son application. Sur la version gratuite actuelle, les utilisatrices ne peuvent poser que 3 questions par mois aux professionnels référencés par l’application. Autre projet en cours : un service de téléconsultation avec les professionnels impliqués dans le projet. Le site est déjà référencé par le ministère de la santé mais vise désormais l'obtention des remboursements par la sécurité sociale pour pouvoir développer cette nouvelle fonctionnalité. 

La start-up attend aussi la mise en place de l’Espace Numérique de Santé (ENS) pour ne plus avoir à stocker ses données et simplement les collecter et les utiliser. L’ENS devrait voir le jour à l’horizon 2022. Actuellement, les données recueillies sont hébergées chez Google. A noter par ailleurs que Nabla mise sur l’agrégation d’un maximum de données pour entraîner des modèles de machine learning à sélectionner les meilleures réponses de médecins, puis les réutiliser si une même question est posée plusieurs fois.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.