Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up française StaffMe se fait racheter par le groupe belge House of HR

StaffMe, une plateforme de jobs pour étudiants auto-entrepreneurs, a annoncé son rachat par un des leaders européens de l'intérim.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up française StaffMe se fait racheter par le groupe belge House of HR
Jean-Baptiste Achard (cofondateur de StaffMe), Rika Coppens (CEO du groupe House of HR), et Amaury d'Everlange (cofondateur de StaffMe). © StaffMe

La start-up française StaffMe, une plateforme de mise en relation entre jeunes auto-entrepreneurs de moins de 30 ans et entreprises pour la réalisation de missions ponctuelles, a annoncé le 8 septembre son acquisition par le groupe belge House of HR, un des leaders du travail temporaire en Europe.
 

jobs étudiants sous statut freelance

Fondée en 2016, StaffMe propose des jobs étudiants avec un taux horaire minimum de rémunération de 14 euros nets, couverts par des assurances responsabilité civile et prévoyance. Vente, préparation de commande, manutention, saisie, service client, étude de marché, service en restauration, missions pour les étudiants des secteurs de la santé…

Outre la mise en relation, sa plateforme gère aussi la facturation et le paiement. Elle affirme travailler avec 4500 entreprises en France, et revendique 500 000 étudiants utilisateurs de son application depuis son lancement. Elle propose également des formations et un service d'insertion professionnelle. StaffMe a réalisé en 2021 un chiffre d'affaires de 5,2 millions d'euros et compte 58 salariés. La start-up avait levé 3 millions d'euros en 2018.

Staffme va intégrer nowjobs

House of HR devient actionnaire majoritaire de la start-up, à hauteur de 60 à 70% du capital selon Les Echos. Le groupe possède 50 marques dans quatre pays principaux (Belgique, France, Pays-Bas, Allemagne). Outre l'intérim, le groupe propose également du conseil et des solutions technologiques dans le domaine des RH. Il a réalisé 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2021. Le rachat de StaffMe est annoncé en même temps que trois autres acquisitions en Allemagne et aux Pays-Bas, dans l'intérim pour les secteurs des hôpitaux, du recyclage et du BTP. En 2022, le groupe a procédé à 13 acquisitions en tout.

Le groupe a l'intention de créer des synergies avec sa plateforme de travail temporaire Nowjobs, lancée en France en 2021, qui prendra le nom de StaffMe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.