Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Hackuity lève 12 millions d'euros pour son outil de gestion des vulnérabilités informatiques

Levée de fonds Fondée en 2018 par des anciens cadres dirigeants d'Orange Cyberdefense, Hackuity propose un logiciel de détection et de correction des failles de sécurité informatique. Pour conquérir le marche américain, elle vient de lever 12 millions d'euros. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Hackuity lève 12 millions d'euros pour son outil de gestion des vulnérabilités informatiques
La start-up Hackuity lève 12 millions d'euros pour son outil de gestion des vulnérabilités informatiques © Secure Channels/Flickr

La start-up lyonnaise Hackuity annonce ce mardi 15 mars une levée de fonds de 12 millions d'euros. Le tour de table a été mené par Sonae IM, la branche d'investissement technologique de la multinationale du même nom, et la Banque des Territoires.

Cap vers les Etats-Unis
Grâce à cette nouvelle enveloppe, Hackuity veut continuer de déployer son logiciel de détection des failles de sécurité informatique en France mais également à l'international, en particulier aux Etats-Unis. Elle souhaite aussi renforcer son équipe de recherche & développement.

Hackuity a été fondée en 2018 par Patrick Ragaru et Pierre Polette, anciens cadres dirigeants d'Orange Cyberdefense. Elle a développé un logiciel pour mieux gérer les vulnérabilités informatiques dédié aux équipes et aux responsables cybersécurité. Il permet de collecter, hiérarchiser et corriger ces failles avant qu'elles ne puissent être exploitées à des fins malveillantes.

La plateforme est utilisée par "des dizaines de clients, publics comme privés" dont certains parmi "les organisations les plus ciblées et les plus exigeantes du monde", d'après la jeune pousse implantée en France et récemment à Singapour. Elle ne communique pas sur son chiffre d'affaires mais espère le doubler par rapport à l'année dernière.

Lauréat de plusieurs prix
Hackuity a été récompensé par le Forum international de la cybersécurité (FIC) de Lille aux côtés de GitGuardian et Ubble. Elle a également été retenue par le Grand Défi Cybersécurité, lancé à l'initiative du Secrétariat général pour l'investissement, qui s'inscrit dans la stratégie nationale d'accélération de la cybersécurité accompagnée d'une enveloppe d'un milliard d'euros. Elle avait été présentée par Emmanuel Macron en février 2021. 

Mais tout n'est pas gagné pour Hackuity. Face à l'accroissement des cyberattaques, le marché de la cybersécurité est florissant et de nombreuses jeunes pousses s'y lancent. L'Israël et les Etats-Unis sont largement en tête.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.