Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up haut-savoyarde Activhandi intègre le futur Espace Numérique de Santé

La start-up haut-savoyarde Activhandi, qui met en relation les personnes en situation de handicap avec des organisateurs d'activités outdoor partout en France, a été retenue parmi les 30 acteurs de la e-santé qui intégreront le "store" de l'Espace Numérique de Santé (ENS). C'est un catalogue d'applications mobiles ou de sites web référencés par le service public dans les domaines de la santé et du bien-être.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up haut-savoyarde Activhandi intègre le futur Espace Numérique de Santé
La start-up haut-savoyarde Activhandi intègre le futur Espace Numérique de Santé © ActivHandi

Axe prioritaire de la feuille de route du numérique en santé, cet Espace Numérique de Santé sera créé automatiquement pour tout un chacun début 2022, sauf opposition de l'usager ou de son représentant légal. Y seront stockées des données personnelles comme sa taille, son poids, ses traitements en cours, son groupe sanguin ou ses pathologies, ainsi que le Dossier Médical Partagé (DMP) avec des informations du type carnet de vaccinations ou comptes rendus médicaux.

L'utilisateur et les professionnels de santé pour échanger via une messagerie sécurisée et transférer des ordonnances ou des photos. L'ENS comprendra également un agenda avec ses rendez-vous médicaux et un "store", sorte de catalogue d'applications pour faciliter différentes démarches dans le domaine de la santé, comme la prise de rendez-vous, le suivi de grossesse ou encore l'autonomie et le bien-être des usagers. C'est dans cette catégorie qu'Activhandi a été sélectionnée.

ACTIVHANDI : LE "SPORT SUR ORDONNANCE"
"Intégrer l'ENS, c'est un challenge de taille pour nous !", souligne Angélina Pergod, directrice marketing-communication et co-fondatrice de la société. Née en Haute-Savoie à l'été 2018, Activhandi propose aux personnes en situation de handicap, celles en affection longue durée ou ayant une mobilité réduite – aujourd'hui une communauté de 4000 personnes et 30 partenaires dont la Fédération Franc?aise Handisport - de pratiquer une activité sportive ou culturelle près de chez soi. Sa mission est de mettre en relation ce public avec des acteurs du sport, du loisir et de l'hébergement touristique adapté pour un accueil dans de bonnes conditions.



Au sein de leur ENS, les usagers pourront désormais inclure une activité sportive, loisirs ou une balade nature dans leur parcours de soins, et permettre aux médecins de réévaluer ces pratiques en fonction de leurs besoins, voire de leur prescrire une activité sur ordonnance. "Notre objectif est d'utiliser les bienfaits thérapeutiques d'une activité sportive ou de loisirs dans l'amélioration de l'hygie?ne de vie des pratiquants", soulignent les jeunes entrepreneurs.

PASSER À LA MARKETPLACE
Des évolutions en termes de développement digital sont prévues dans les prochains mois pour passer à une véritable marketplace et proposer un module de réservation sur le site activhandi.fr. L'équipe réfléchit aussi à faire évoluer son business model d'un abonnement annuel ou trimestriel à un système de commission.

Côté marketing et communication, deux projets sont en cours : "Nous sommes en train de concevoir des séjours complets et des stages sportifs à destination des offices de tourisme, projette Florian Vallet, Directeur Général, mais aussi de labelliser des prestataires et des hébergements touristiques respectant les critères d'accueil d'un public handicapé - que ce soit des handicaps moteurs, psychiques, visuels ou auditifs - avec le label ActivhanDiag". C'est le cas par exemple d'un parc accrobranche au bord du lac d'Annecy, qui organise des parcours adaptés au public autiste le matin, aux heures calmes.

Du fait du déploiement national avec l'ENS Activhandi va devoir constituer un maillage territorial pour amener du contenu dans sa base, et avec 4 millions de personnes en test à partir du deuxième semestre 2021, l'enjeu de ce développement sera prioritairement financier.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.