Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Imageens lève 1,2 million d'euros pour commercialiser ses logiciels d'aide au diagnostic

Levée de fonds Imageens, spin-off de l'AP-HP et Sorbonne Université, a développé deux solutions spécialisées dans l'IA appliquée à l'imagerie médicale. ArtFun+ permet d'anticiper la survenance d'une pathologie cardiovasculaire et Label offre un système de classifications d'images. La jeune pousse parisienne vient de lever 1,2 million d'euros pour commercialiser ses deux dispositifs aux Etats-Unis et en Europe.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Imageens lève 1,2 million d'euros pour commercialiser ses logiciels d'aide au diagnostic
La start-up Imageens lève 1,2 million d'euros pour commercialiser ses logiciels d'aide au diagnostic © OBS

La start-up parisienne Imageens, spécialisée dans l'IA appliquée à l'imagerie médicale, vient d'annoncer ce jeudi une levée de 1,2 million d'euros. Le tour de table a été mené par le fonds Anaxago, avec une participation de Badge, un réseau de business angels, Coalescence, et PBA.

Exploiter les données de santé
Créée en 2017, cette jeune pousse implantée à Paris, spin-off de l’AP-HP et Sorbonne Université, a développé deux solutions logicielles – ArtFun+ et Label – dont l'objectif est de permettre aux professionnels de santé de pleinement exploiter les données d'imagerie médicale. Les nouveaux fonds seront affectés à leur commercialisation. De nouveaux recrutements sont également prévus.

ArtFun+ est un logiciel dédié aux radiologiques spécialisés en cardiologie. Il permet de calculer les biomarqueurs de la rigidité vasculaire à partir d'une image médicale pour connaître le risque d'événement cardiovasculaire graves jusqu'à 8,5 années en avance.

Marqueur du risque cardio-vasculaire, la rigidité vasculaire est un processus habituel dans le vieillissement mais il peut accélérer par certaines pathologies telles que l'obésité.

Prévenir les pathologies cardiovasculaires
Le but d'ArtFun+ est d'améliorer le suivi et les décisions thérapeutiques de prévention pour les pathologies cardiovasculaire, première cause de mortalité dans le monde d'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ce logiciel est issu de l'étude MESA (Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis), financée par le National Institute of Health (NIH) aux États-Unis, qui a étudié le pouvoir pronostique des biomarqueurs d'imagerie sur une cohorte de 3675 patients à travers les États-Unis. 


Une demande d'autorisation aux Etats-Unis et en Europe
Imageens est en cours de dépôt d'une demande d'autorisation de commercialisation auprès de la Food and Drug Administration (FDA), l'agence américaine en charge de réguler les denrées alimentaires, les médicaments et les dispositifs médicaux, et au niveau de l'Union européenne.

Le second dispositif développé par cette jeune pousse se nomme "Label". Il s'agit d'un pipeline de traitements de données d’imageries médicale et un ensemble d’algorithmes de classification d’images. Il permet aux grands entrepôts de données médicales de gérer leurs données et de facilement créer des cohortes pour leurs projets de R&D et de développement d’IA médicale.

En partenariat avec l'AP-HP
Label est actuellement testé par le groupement hospitalier Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) dans le cadre d'un partenariat signé en février dernier. A travers cette expérimentation, Imageens veut valider l'efficacité de son outil en vue d'une future commercialisation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.