Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up iPaidThat lève 8 millions d'euros pour automatiser la gestion financière des entreprises

Levée de fonds iPaidThat a développé une sorte de cockpit pour piloter la gestion financière des TPE et PME. Après avoir conquis 15 000 utilisateurs, elle souhaite accélérer son déploiement en France grâce à une seconde levée de fonds de 8 millions d'euros. Elle veut également proposer sa solution SaaS en Espagne, en Italie et au Benelux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up iPaidThat lève 8 millions d'euros pour automatiser la gestion financière des entreprises
La start-up iPaidThat lève 8 millions d'euros pour automatiser la gestion financière des entreprises © iPaidThat

La start-up iPaidThat, qui a développé un service d'automatisation de la comptabilité, annonce ce lundi 27 septembre une levée de de fonds de 8 millions d'euros. Le tour de table a été mené par Bpifrance, à travers son fonds Digital Venture, avec le concours de Truffle Capital et Adélie.

Il s'agit de la seconde levée de fonds pour cette entreprise basée dans le troisième arrondissement de Paris. La première, de 1,5 million d'euros, a été bouclée en avril 2019.

Automatiser la gestion financière
Cette jeune pousse a été fondée en 2017 par Sébastien Claeys, Jean-Pierre Ocalan et Hugo Allary. Elle a développé une solution SaaS de pré-comptabilité, qui désigne toutes les tâches financières qui ne relèvent pas des missions des experts-comptables. Elle permet d'automatiser et de centraliser la gestion financière des TPE, PME et des dirigeants d'entreprises permettant de les alerter en temps réel de leurs obligations légales.

L'objectif d'iPaidThat est d'alléger la charge administrative de ces entreprises grâce à une série de fonctionnalités ayant été ajoutée "en fonction des demandes des clients", raconte Sébastien Claeys, fondateur et CEO d'iPaidThat, à L'Usine Digitale.

Ce logiciel permet aujourd'hui de récupérer les pièces manquantes, gérer les notes de frais, éditer les fractures ainsi qu'effectuer le recouvrement et le paiement automatisé des fournisseurs. Il offre également un tableau de bord pour gérer la trésorerie de l'entreprise. Baptisé Tréso, il constitue l'une des dernières mises à jour d'iPaidThat.
 


15 000 utilisateurs et 3 millions de factures traitées
IPaidThat s'adresse également aux cabinets d'expertise comptable pour y intégrer leurs propres clients. A ce jour, il a convaincu 15 000 utilisateurs, dont une centaine d'experts-comptables, et a permis de traiter trois millions de fractures. En pleine progression, la start-up dit avoir capté 800 clients supplémentaires depuis le début de l'année.

Celle qui emploie 30 collaborateurs espère bien continuer dans cette voie grâce à cette nouvelle levée de fonds. "Nous souhaitons accélérer notre croissance en France et consolider notre position de leader dans la pré-comptabilité, détaille Sébastien Claeys, et augmenter notre panel de fonctionnalités."

IPaidThat souhaite également séduire l'Espagne, l'Italie et le Benelux, où elle prévoit d'ouvrir des bureaux dans les prochains mois. Pour réussir ces objectifs, une dizaine de nouveaux recrutements est également à prévoir. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.