Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Legl lève 7 millions de dollars pour soutenir les avocats dans leur transformation digitale

Levée de fonds Legl, situé à Londres, commercialise une plateforme SaaS pour épauler les cabinets d'avocats dans leur transformation digitale. Elle a déjà séduit une centaine d'entreprises au Royaume-Uni, parmi les plus gros cabinets. Grâce à une levée de 7 millions de dollars, elle souhaite poursuivre son développement en agrandissant son équipe et en améliorant ses produits.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Legl lève 7 millions de dollars pour soutenir les avocats dans leur transformation digitale
La start-up Legl lève 7 millions de dollars pour soutenir les avocats dans leur transformation digitale © Mateus Campos Felipe-Unsplash

La start-up londonienne Legl, spécialisée dans la transformation numérique des cabinets d'avocats, vient d'annoncer une levée de fonds de 7 millions de dollars lors d'une série A.

Le tour de table a été mené par Octopus Ventures. Les investisseurs existants, Backed, Samaipata et First Round Capital, et des business angels tels que Carlos Gonzalez-Cadenas (COO de GoCardless), Al Giles et Hayden Brown (CEO d'Upwork), y ont également participé.

Agrandir son équipe
Avec ces nouveaux fonds, la legaltech souhaite agrandir son équipe et améliorer ses produits. Elle travaille aujourd'hui avec une centaine de cabinets basés au Royaume-Uni et souhaiterait en conquérir d'autres. 

Legl a été fondé il y a un peu plus d'un an par Julia Salasky, avocate de formation, connue pour avoir fondé la plateforme de crowdfunding "CrowdJustice" permettant de réaliser des campagnes de financement pour couvrir des frais de justice au Royaume-Uni et en Angleterre.

En pratique, la legaltech propose un portefeuille de solutions intégré dans une plateforme cloud permettant aux avocats de digitaliser certaines tâches. Elle offre par exemple une solution "Know your customer" (KYC), une solution de paiement en ligne, des tableaux de bord de suivi d'activité... 

Avoir une meilleure expérience client
La fondatrice raconte à Techcrunch qu'elle a eu cette idée grâce à son expérience avec CrowdJustice qui a montré les difficultés pour les avocats de numériser leur processus métier. L'une des transformations majeures du monde juridique est, d'après la juriste, "l'attente croissante des clients, particuliers et entreprises, de bénéficier d'une bonne expérience numérique comme c'est le cas avec les autres fournisseurs de services avec lesquels ils interagissent".

Du côté des avocats, l'automatisation de certains processus réduit les risques d'erreurs, de fraude... "Les cabinets d'avocats ont à juste titre une aversion au risque, et effectuer des processus de gestion des clients de manière manuelle et fragmentée - comme effectuer des contrôles de conformité par email ou accepter des paiements par téléphone (oui, c'est une réalité) - augmente en fait le risque", ajoute Julia Salasky. La pandémie de Covid-19, qui a massifié le recours au télétravail, a également accéléré le besoin de digitalisation des cabinets.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.