Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up lilloise Critizr lève 2,5 millions d’euros pour mieux s'exporter

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Plate-forme de relation clients, Critizr annonce une levée de fonds de 2,5 millions d’euros. Cette opération est réalisée auprès de deux fonds d’investissement, l’allemand Point Nine Capital et le russe Runa Capital. Elle va lui permettre un développement à l’international.

La start-up lilloise Critizr lève 2,5 millions d’euros pour mieux s'exporter
La start-up lilloise Critizr lève 2,5 millions d’euros pour mieux s'exporter

Plate-forme de relation clients, Critizr annonce une levée de fonds de 2,5 millions d’euros. Elle intervient après celle réalisée en mai 2013, pour un montant de 400 000 euros. Cette fois, deux fonds d’investissements spécialisés dans le numérique (et particulièrement sur les outils en mode SaaS) sont intervenus : l’allemand Point Nine Capital et le russe Runa Capital. 

 

2 nouveaux investisseurs
Nine Capital est une société de capital-risque née en 2011 à Berlin. Elle affiche un portefeuille de 55 sociétés et une mobilisation de 100 millions d’euros de participations.
Runa Capital dispose pour sa part de deux fonds, respectivement de 135 millions de dollars pour Runa I et 200 millions de dollars pour Runa II. Ce dernier, annoncé en juillet 2014, cible spécifiquement des start-ups européennes. Runa s’était illustré en entrant dans le capital de la société française Capptain avant que cette dernière ne soit rachetée par Microsoft.
L’arrivée de ces deux sociétés de capital-risque va permettre au lillois Critizr de bâtir un plan de recrutement de nouveaux collaborateurs pour renforcer les équipes support, marketing, R&D et ventes. Mais "l’enjeu est maintenant l’international, pour notamment accompagner certains de nos grands clients comme Carrefour ou Leroy Merlin. Ainsi nous ciblons l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, puis la Grande Bretagne", explique Nicolas Hammer, co-fondateur de Critizr.

 

Accompagner la croissance

La société lilloise, basée à Euratechnologies, annonce avoir, pour 2015, multiplié par dix son chiffre d’affaires de 2014 qui était "très supérieur à 100 000 euros". Elle a notamment engrangé la signature de 9 enseignes, dont celles de Carrefour et Total. Au total, elle compte 16 enseignes soit 7500 points de vente.

 

Plus de 500 000 particuliers ont déjà utilisé l’application Critizr. Fondée en 2012 à Lille par Nicolas Hammer et Thibaut Carlier, Critizr vise les 35 salariés à la fin de l’année prochaine. La start-up propose une plateforme multicanale de relation client. Ce dernier, via une application gratuite, peut transmettre ses remarques, notes et critiques sur les enseignes référencées. Lesdites enseignes peuvent de leurs côtés lancer des demandes d’évaluations et naturellement y répondre. 

 

Euratechnologies, nid à pépites 

Cette nouvelle levée de fonds conforte le dynamisme des sociétés installées au sein de l’écosystème technologiques d’Euratechnologiques. En effet, durant l’année 2015, pas moins de neuf sociétés ont réalisées avec succès des appels à investisseurs d’un montant total proche de 10 millions d’euros.

 

Parmi elles citons Giroptic qui vient de lever 4,5 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs français et internationaux. Spécialisée dans le recueil et la numérisation des données techniques des bâtiments, Intent technologies accueille Suez, Nord Capital Partenaires, Bouygues Construction et Bouygues Immobilier et lève 3 millions d’euros.

La société de retail Vekia a bouclé une levée de fonds de 2,4 millions d’euros auprès de Cap Horn Invest et Pleiade Venture. Quant à Effigenie, Peoplbrain, Dhimyotis, Pumpkin, Mobile Angelo, Ouistock ou encore Geomnia, elles ont levé entre 250 et 750 K€

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale