Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Medicalib veut simplifier la relation entre les infirmiers et les patients

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up française Medicalib a développé une plateforme pour faciliter la prise de rendez-vous entre les patients et les infirmiers libéraux. Alors que l'entreprise va bientôt finaliser une levée de fonds, elle souhaite résoudre des problématiques de terrain quotidiennes pour le corps soignant grâce à la e-santé.

La start-up Medicalib veut simplifier la relation entre les infirmiers et les patients
La start-up Medicalib veut simplifier la relation entre les infirmiers et les patients © Medicalib

La start-up Medicalib s’apprête à finaliser une levée de fonds auprès de business angels et d’un fonds d’investissement parisien. Créée fin 2015, cette petite entreprise basée à Paris a développé une plateforme à destination des infirmiers libéraux et de leurs patients pour faciliter les visites à domicile.

 

Le doctolib des infirmiers : 1000 infirmières et 1200 patients par mois

Pensé comme le Doctolib des infirmiers, la start-up s’engage à trouver en moins d’une heure un infirmier disponible pour fixer un rendez-vous grâce à un système de géolocalisation. La plateforme envoie aux infirmiers les plus proches un SMS avec la demande de prise en charge qui précise les besoins du patient et son adresse. Le service est gratuit pour les patients et coûte un abonnement de 20 euros par mois aux professionnels. Un tarif qui finance l'activité de Medicalib.

 

“Ma mère est infirmière libérale. J’ai vu en discutant avec elle qu’il y avait un vrai besoin pour les infirmiers de faire une plateforme unique pour les prises de rendez-vous”, retrace à L’Usine Digitale Mathieu Lardier, cofondateur avec Nicolas Baudelot de Medicalib. “Les infirmiers sont plus de 100 000 en France et il y a de plus en plus besoin de soins à domicile. La politique de l’Etat veut favoriser l’ambulatoire et désengorger les hôpitaux.”

 

Le co-fondateur argumente que la plateforme représente un gros gain de temps pour les patients et un outil de simplification salvateur pour les infirmiers, souvent en déplacement. Quelque 1000 infirmières travaillent à ce jour avec Medicalib qui gère aussi plus de 1200 patients par mois. Pour l’instant, la solution est déployée dans une quinzaine de villes en France dont Paris, Lyon, Marseille ou Toulouse.

 

De possibles partenariats avec les établissements de santé

L’entreprise ne songe pas tout de suite à s’étendre vers les déserts médicaux ou les milieux ruraux mais elle n’exclut pas cette possibilité à long terme. "C’est un service qui est plutôt utile en milieu urbain parce que dans les petits villages et les petites agglomérations, les infirmiers sont connus et on n’a pas trop de mal à les contacter, justifie Mathieu Lardier. En revanche, dans les grosses villes, il y a beaucoup d’infirmiers qui sont éparpillés et on ne sait pas où ils sont exactement."

 

En 2018, l’équipe de Medicalib aimerait étendre son service à davantage de villes françaises et s'orienter vers de nouvelles pistes de développement. "On va peut-être rajouter des fonctionnalités avec les pharmacies, les hôpitaux et les cliniques, révèle le cofondateur de la start-up. On aurait alors directement dans les établissements de santé notre solution, pour qu’ils puissent gérer en interne la sortie des patients." La start-up travaille déjà en ce sens en mode pilote avec certaines cliniques pour les aider à gérer du début à la fin le parcours des patients.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

KALFON
30/12/2017 14h55 - KALFON

J'aimerai participer à la levée de fond.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale