Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up nantaise Matlo change de bord (et de modèle économique)

2017, année du changement pour Matlo. La start-up nantaise pivote et lance sa propre plateforme dédiée à la visualisation de données.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le nantais Matlo change de bord (et de modèle économique)
La start-up nantaise Matlo change de bord (et de modèle économique) © Matlo

Matlo vient d’officialiser le lancement de sa plateforme cloud d’analyse de données par la data-visualisation. Mais la sortie de ce logiciel n’est pas anodine pour la start-up nantaise qui change ici de modèle économique. Fondée en 2013 par Thomas Busson et Thomas Dupeyrat, deux jeunes diplômés de l’Ecole de design de Nantes sous le nom d’Atelier Icerbeg, l’agence de design s’est rapidement fait un nom sur le marché de la visualisation des données avec des clients comme Airbus, la Banque Populaire Atlantique ou encore Enedis. "Nos activités de conseil nous ont permis de détecter des besoins communs que ce soit aux grands comptes, aux PME ou aux institutions, quels que soient leurs secteurs d’activités", explique Thomas Busson, président de Matlo, qui réfléchit à ce projet depuis l’été 2015.


Sans compétences techniques

Fin 2015, la PME démarre donc le développement d’un outil de prise de décision, permettant aux entreprises, sans compétences techniques, d’analyser leurs données métier, et les visualiser sous formes graphiques et interactives. Sortie en version beta en octobre 2016 et accessible sur abonnement, la plateforme Matlo cible les métiers des grands comptes comme le marketing, le commercial, la direction générale, les ressources humaines, la direction administrative et financière, l’innovation ou les études.
 

Objectif : 400 abonnements

Et la start-up affiche ses ambitions. "Notre objectif 2017 est de réussir à prouver l’importance de la data discovery dans les entreprises françaises et de vendre 400 abonnements Matlo. Nous voulons devenir un acteur de référence majeur en France sur les problématiques d’analyse de données", précise Thomas Busson. Pour atteindre ses objectifs, la start-up, qui mentionne 150 utilisateurs actifs, compte sur la centaine de clients conseillés entre 2013 et 2015 et les 100 beta-testeurs de la plateforme.

250 000 euros levés

 

 

Afin d’accompagner ce changement stratégique, Matlo vient de réaliser une levée de fonds de 250 000 € sur la plateforme de financement participatif nantaise My New Startup. Cet apport a été complété par 250 000 euros d’emprunts bancaires. Cela a déjà permis à la start-up (300 000 € de CA en mars 2016), installée sur une péniche sur l’Erdre, de renforcer son équipe passant de 5 à 10 salariés entre 2016 et 2017. D’autres recrutements sont prévus en 2017.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale