Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up OuiHop' lance deux SDK pour renforcer son offre B-to-B

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up française OuiHop' a annoncé début mars le lancement de deux kits de développement logiciel. En informant en temps réel sur le trajet des automobilistes et les requêtes des passagers, l'entreprise veut simplifier les déplacements urbains. Avec ces nouveaux outils, OuiHop' espère intégrer sa solution dans des applications tierces et développer son offre B-to-B.

La start-up OuiHop' lance deux SDK pour renforcer son offre B-to-B
La start-up OuiHop' lance deux SDK pour renforcer son offre B-to-B © OuiHop

Avec une équipe de huit personnes, OuiHop’ a annoncé début mars le lancement de deux "SDK" (Software Development Kit, ou kit de développement logiciel en français). Fondée en 2015 par Jean-Baptiste Boneu, Laurent Maghdissian et Franck Rougeau, la start-up française a développé une application “d’autostop urbain” pour simplifier les déplacements de courte distance. Grâce à ces deux SDK, OuiHop’ espère renforcer son offre B-to-B.

 

Le SDK "Conducteur" permet de collecter des itinéraires prédictifs et de suivre les trajets des conducteurs en temps réel. Le SDK "Passager" permet quant à lui de visualiser l’offre de trajets et la commande instantanée d’un covoiturage.

 

"Transformer le flux de voitures en un réseau semblable aux minibus"

Avec 50 000 utilisateurs, le modèle commercial de la start-up repose principalement sur son offre B-to-C pour l’instant. Elle est déployée en Ile-de-France, à Bordeaux et à Lyon. OuiHop’ a parié sur des distances courtes avec un parcours simplifié à l’extrême sans planification et sans détour. Les passagers s’acquittent d’un forfait comme pour les transports en commun et les conducteurs sont récompensés par des points à échanger contre des services divers : bons d'achat d’essence, places de parking gratuites, pass de télépéage...

 

“L’utilisateur peut visualiser toutes les voitures qui passent devant lui dans les 10 minutes et le trajet de la voiture qui est connu à l’avance s’affiche et s’actualise en temps réel quand le véhicule change d’itinéraire”, explique à L’Usine Digitale Franck Rougeau, cofondateur de OuiHop’. “L’idée est de transformer un flux de voitures existant en un réseau semblable à celui de minibus.”

 

80 entreprises clientes

OuiHop’ compte déjà 80 entreprises clientes qui achètent notamment des forfaits pour leurs collaborateurs. La start-up espère à l’avenir monétiser sa solution en l’intégrant à des applications tierces pour leur apporter un service de mise en relation en temps réel. “L’autopartage, la voiture autonome, le taxi et les VTC partagés… Tous ces services vont s’appuyer sur des mécanismes de remplissage à moindre contrainte, c'est-à-dire avec le minimum de rendez-vous et le minimum de détours. C’est exactement ce qu’on fait”, met en valeur Franck Rougeau.

 

A terme, l’entreprise espère que le segment B-to-B représentera 80 % de ses résultats. “Il y a de grosses discussions avec un acteur de la mobilité collaborative”, suggère Franck Rougeau.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale