Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Patrivia lève un million d'euros pour digitaliser le patrimoine historique

Levée de fonds Dans un contexte de profonde incertitude pour le secteur culturel, Patrivia, start-up francilienne spécialisée dans la billetterie en ligne, boucle une levée de fonds destinée à accélérer la transformation d’un secteur encore peu numérisé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Patrivia lève un million d'euros pour digitaliser le patrimoine historique
La start-up Patrivia lève un million d'euros pour digitaliser le patrimoine historique © Patrivia

La start-up Patrivia a annoncé lundi 14 septembre avoir bouclé un tour de table d’un million d’euros auprès de plusieurs business angels. Cette levée de fonds doit lui permettre d’investir dans la recherche et le développement de "nouveaux outils performants pour constamment améliorer la mise en valeur le patrimoine historique et permettre au plus grand nombre de visiteurs d’y avoir accès", explique-t-elle dans un communiqué.

Une forte demande des professionnels en août
Fondée en 2016 par Maunoir de Massol et Christian Clarke de Dromantin, Patrivia a mis au point une billetterie en ligne dédiée aux patrimoines français et belge. Partant du constat qu’en 2017, 99% des châteaux qui se visitent, publics ou privés, ne disposaient pas d’un système de réservation en ligne et n’étaient branchés à aucune plate-forme numérique, la start-up fournit des solutions digitales qui leur permettent de bénéficier d’un réseau de distribution.

Elle a créé, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine et la Mission Stéphane Bern, une plateforme unique pour faciliter l’accès à la culture au plus grand nombre de visiteurs.

Ce besoin est d’autant plus criant pour l’avenir du patrimoine que le Covid-19 a marqué un coup d’arrêt au secteur pendant plusieurs semaines. Des pertes estimées à plusieurs dizaines de milliards d’euros, et que la reprise, marquée par les mesures de distanciation physique, ne peut pas compenser dans l’immédiat. Ce financement, qui se tient dans un contexte difficile, montre combien la digitalisation du secteur est "attendue". La start-up indique qu’elle a enregistré au mois d’août le même chiffre d’affaire que durant toute l’année 2019.

Déploiement commercial du Pass Patrimoine
Patrivia souhaite également étoffer ses équipes, qui comptent pour le moment huit collaborateurs, et déployer plus largement le Pass Patrimoine. Celui-ci permet aux utilisateurs d’accéder de façon illimitée, via un abonnement annuel, à 450 sites en France et en Belgique. La jeune pousse, basée à Neuilly-sur-Seine, prélève une commission sur chaque billet vendu hors abonnement. Elle compte parmi ses clients le musée du quai Branly-Jacques Chirac ou encore l’Hôtel des Invalides.

Patrivia a également investi dans l’activité éditoriale en acquérant en 2019, le site Mon Patrimoine, au lancement du collectif Patrimoine 2.0 qui vise à sauvegarder le patrimoine français et à inciter les Français à miser cette année sur le tourisme local. Elle a remporté le prix start-up billetterie la plus prometteuse de l'année lors de la première édition du FrenchTick 2018 et le prix start-up et citoyenneté 2019 par Ouest France.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media