Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Plume réunit 85 millions de dollars pour accélérer l'adoption de son service de Wi-Fi intelligent

Levée de fonds La start-up Plume a réuni 85 millions de dollars de financement. Une somme qui doit permettre à ce spécialiste de la maison connectée d’accélérer l’adoption de sa solution de Wi-Fi intelligent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Plume réunit 85 millions de dollars pour accélérer l'adoption de son service de Wi-Fi intelligent
La start-up Plume réunit 85 millions de dollars pour accélérer l'adoption de son service de Wi-Fi intelligent © Pixabay / geralt

La start-up Plume, spécialiste de la maison connectée, a annoncé mercredi 26 février 2020 avoir sécurisé un financement à hauteur de 85 millions de dollars. Cette somme comprend 60 millions de dollars en actions privilégiées pour de nouveaux investisseurs, dont les plus importants sont Charter Communications, Qualcomm Ventures, Belkin et Service Electric Cablevision.

 

Ses premiers soutiens, Liberty Global et Shaw Communications, ont également remis la main à la poche. Une levée de dette de 25 millions de dollars a été contractée auprès des banques Silicon Valley et WesterRiver. Cette opération porte le financement total de Plume à 127 millions de dollars et sa valorisation à 510 millions de dollars.

 

Un spécialiste du maillage Wi-Fi avec un business model SaaS

Fondée en 2014 et basée à San Francisco, Plume propose un système Wi-Fi Mesh à destination des particuliers. Pour rappel, les systèmes mesh (par maillage) utilisent plusieurs routeurs pour garantir une meilleure couverture dans toute la maison. Ils sont à opposer à la méthode classique : un seul routeur qui émet très fort près de là où il se trouve, et qui parfois dessert mal les pièces les plus lointaines ou qui sont derrière des murs épais. L'augmentation du nombre d'objets connectés dans les foyers, qui peut avoir tendance à saturer les routeurs, est un autre facteur de popularisation de ces systèmes.

 

Plume se démarque de la concurrence en proposant un système "intelligent" qui s'adapte selon elle à l'environnement spécifique dans lequel le système est placé, et aux besoins en bande passante des appareils du réseaux. Ses principaux concurrents sont Netgear, Belkin, Eero (racheté par Amazon en 2019) et Google Nest. L'entreprise vend sa solution sous forme d'abonnement, à partir de 99 dollars par mois.

 

UN STANDARD OUVERT pour séduire les opérateurs

Mais Plume s'adresse aussi aux professionnels avec OpenSync, un standard ouvert lancé en 2018 avec Samsung pour accompagner ses clients dans le développement de services. Proposé en SaaS (Software-as-a-Service), le produit a selon la start-up été adopté par "plus de 30 prestataires de premier plan dans les communications" – parmi lesquels les Américains Comcast, Charter et Armstrong, le Canadien Bell, les Européens Virgin Media, Voo et Melita ou encore le Japonais JCom. Plume assure par ailleurs que "650 millions d’appareils communiquent aujourd’hui avec quelque 16 millions d’interrupteurs OpenSync dans 14 millions de foyers à travers le monde".

 

Charter Communications, qui opère sous le nom commercial de Spectrum, est l’un des plus gros câblo-opérateurs aux Etats-Unis, et le dernier en date à adopter OpenSync. Il a lancé un service permettant d’exposer l’état de la connexion sur une application, qui permet de supprimer cette dernière pour des appareils donnés ou d’en limiter l’accès à des invités via des profils spécifiques.

 

"Ce partenariat avec Plume a été essentiel pour le succès de Charter dans le déploiement du ‘WiFi avancé’ dans la maison. Il nous a permis d'accélérer l'innovation et de livrer plus rapidement de nouvelles fonctionnalités à nos clients de Spectrum Internet et du WiFi – depuis la capacité d'optimiser leurs réseaux à domicile jusqu'à un plus grand contrôle de leurs appareils," a déclaré Andrew Ip, directeur général adjoint des technologies émergentes chez Charter Communications. 

 

A noter que le groupe de travail interdisciplinaire Telecom Infra Project (TIP), qui compte plus de 500 organisations membres – parmi lesquelles figurent Facebook, Deutsche Telekom, Nokia, ou Intel – a également annoncé en début de semaine avoir adopté OpenSync comme brique logicielle de points d'accès en open source.

 

Rendez-vous au SIdO 2020, un événement L'Usine Digitale

 

Vous voulez découvrir les dernières innovations de l'IoT, la robotique et l'IA ? Rencontrer les acteurs clé de ces secteurs et assister à des démonstrations concrètes ? Rendez-vous à Lyon les 12 et 13 mai.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media