Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up rennaise Kermap lance une plateforme d'imagerie satellite simplifiée

Trois ans après sa création, la start-up rennaise diversifie son modèle économique avec le lancement de Nimbo, une plateforme d’accès à l’imagerie satellite sous un format simplifié.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up rennaise Kermap lance une plateforme d'imagerie satellite simplifiée
La résolution de Nimbo peut être portée à 2,5 mètres. © Kermap

"Rendre l’information satellite accessible et compréhensible par tous", tel est l’objectif d’Antoine Lefebvre, co-fondateur de Kermap avec Nicolas Beaugendre en octobre 2017. La start-up a mis au point une brique technologique capable d’extraire des informations contenues dans les images satellites et aéroportées. Installée à Digital Square à Rennes, ma start-up (15 salariés) se base sur des travaux de recherche du laboratoire LETG du CNRS et l’Université de Rennes 2, dont elle est une spin-off.

Depuis son lancement commercial, Kermap utilisait cette brique pour déployer des services d’aides à la décision et des solutions de suivi des territoires pour les acteurs de l’aménagement urbain et du secteur agricole. La start-up va prochainement lancer Nimbo, son premier produit.

Des images récentes et haute résolution
"Cette plateforme permettra d’accéder à des images satellites de qualité, sans nuages sur l’Europe et le Moyen-Orient avec une actualisation mensuelle. Appuyée par une couche d’artificielle, nous pouvons fournir des images jusqu’à une résolution de 2,5 mètres pour un suivi précis de l’évolution d’un territoire", détaille Antoine Lefebvre, mentionnant un premier client qui expérimente la plateforme pour suivre des chantiers de BTP. Cette résolution très élevée sera accessible sur abonnement, une résolution de 10 mètres étant en accès gratuit. Kermap a également développé une API permettant d’exporter les flux de données de Nimbo sur des applications tierces.

Le secteur agricole comme premier client
Jusqu’en 2020, Kermap a surtout travaillé pour le compte pour le compte de collectivités ou de structures associées comme le CAUE de Dordogne, Rennes métropole ou Montpellier méditerranée métropole en lien avec leurs politiques d’aménagement du territoire. Avec Nimbo, Kermap entend s’ouvrir à de nouveaux marchés, les données satellites étant des informations susceptibles d’intéresser de nombreux secteurs.

En prestations de services, la start-up a déjà, depuis 2020, déployé sur la filière agricole. "Plusieurs cas d’usages ont été identifiés avec différents clients dont Eau de Paris et le Ministère de l’Agriculture auprès de qui nous avons remporté des appels d’offres." Kermap va ainsi lancer le déploiement d’un outil pour suivre les prairies afin d’estimer les productions fourragères en lien avec le plan sécheresse. Un contrat a aussi été signé avec Earthworm Foundation, organisation regroupant différents groupes internationaux. L’un de ses programmes vise à favoriser une transition vers l’agriculture régénératrice. La technologie de Kermap lui permet d’obtenir des indicateurs pour piloter ses actions en ce sens.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.