La start-up Sandbox VR lève 68 millions de dollars pour développer ses attractions en réalité virtuelle

Les compétiteurs se multiplient sur le marché en plein essor des attractions en réalité virtuelle. C'est cette fois-ci la start-up hongkongaise Sandbox VR qui vient de lever 68 millions de dollars afin d'accroître son nombre de centres et de développer de nouvelles expériences.

Partager
La start-up Sandbox VR lève 68 millions de dollars pour développer ses attractions en réalité virtuelle

La start-up hongkongaise Sandbox VR annonce le 28 janvier une levée de fonds de 68 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Andreesen Horowitz avec la participation de Floodgate Ventures, Stanford University, Triplepoint Capital, CRCM et Alibaba.

Six centres en activité, six autres de prévus

La jeune pousse va utiliser cet apport financier pour ouvrir de nouveaux centres de divertissement en réalité virtuelle dans de grandes villes à travers le monde, notamment New York City, Tokyo, Austin ou Macau. Elle opère déjà six centres situés à San Francisco, Los Angeles, Bangkok, Hong Kong, Singapore et Vancouver.

Sandbox VR développe ses propres expériences, qui sont dans la catégorie "free roaming", c'est-à-dire que les joueurs sont placés dans une grande salle où ils se déplacent librement. Ils sont équipés de casques Oculus Rift branchés à des sacs à dos MSI, le tracking étant assuré par des caméras OptiTrack. Entre deux et six personnes peuvent participer suivant l'espace disponible.

La start-up développe ses propres expériences

La start-up a développé trois expériences pour le moment : Amber Sky 2088 (science fiction), Deadwood Mansion (manoir hanté), Curse of Davy Jones (vaisseau fantôme). Une session dure environ une heure, dont 30 minutes en VR (15 minutes sont allouées à la préparation et au debriefing), et coûte 42 dollars par personne.

Cette levée de fonds va également aider Sandbox VR à créer de nouvelles expériences. Dans un billet de blog, l'entreprise indique qu'elle prépare un partenariat avec "l'une des franchises les plus connues au monde", mais aussi qu'elle s'intéresse aux eSports.

Divertissement 4.0

Avec cette levée, Sandbox VR rejoint un nombre grandissant d'acteurs de la réalité virtuelle à prendre leur essor sur le marché du divertissement hors du domicile. Le plus connu est sans doute The Void, qui bénéficie d'un partenariat avec Disney, mais on peut également citer Nomadic et Dreamscape Immersive. En France, c'est le groupe Ymagis qui investit le plus avec son concept de parcs Illucity.

Si la transformation numérique du secteur du divertissement hors du domicile semble inévitable, on se permettra néanmoins une touche de prudence quand à la viabilité à long terme des divers business models mis en oeuvre. L'échec de l'iniative Imax VR en est un exemple récent.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS