Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Tehtris et Proofpoint s'allient pour lutter contre le phishing

A la veille du lancement du Forum international de la cybersécurité (FIC), la pépite Tehtris et le géant Proofpoint annoncent la conclusion d'un accord pour lutter contre les attaques par phishing, qui sont en pleine explosion. En combinant leurs solutions, les partenaires espèrent proposer la solution la plus complète aux RSSI grâce à une détection précoce et automatisée des emails frauduleux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Tehtris et Proofpoint s'allient pour lutter contre le phishing
La start-up Tehtris et Proofpoint s'allient pour lutter contre le phishing © User:Colin wikipedia

La start-up française Tehtris et Proofpoint, racheté par Thoma Bravo pour 12,3 milliards de dollars, annoncent leur alliance ce lundi 6 septembre. L'objectif est d'offrir une solution complète aux RSSI pour lutter contre les attaques par phishing qui représentent 80% des cyberattaques, précise le communiqué.

Connecter les solutions
A travers cet accord, les solutions Email Protection (EP) et Targeted Attack Protection (TAP) commercialisées par le géant américain vont être connectées à la Tehtris XDR Plateform de la jeune pousse bordelaise.

Fondée par deux anciens de la DGSE, Eléna Poincet et Laurent Oudot, Tehtris a développé une plateforme qui regroupe plusieurs solutions de cybersécurité pour détecter et neutraliser de manière automatisée les menaces. Elle repose sur une infrastructure XDR (Extended Detection and Response), successeur de l'EDR (Endpoint detection and response), qui correspond à une nouvelle approche en matière de cybersécurité. Elle offre une visibilité simultanée sur les données, sur les réseaux, les clouds, les points de terminaison (endpoints) et les applications.

Détecter les attaques, les emails frauduleux...
Cette nouvelle solution se focalise sur l'une des principales menaces : l'ingénierie sociale. Ce terme désigne les techniques utilisées par les cybercriminels pour inciter les personnes à leur envoyer des données personnelles, à travers des emails de phishing par exemple. Ainsi, la solution sera capable de détecter des cyberattaques à un stade précoce, détecter les emails ou pièces jointes frauduleuses… de façon automatique.

La solution sera disponible pour tous les clients de la start-up, qui regroupent des acteurs de l'industrie, de l'ingénierie et des services dans une soixantaine de pays, et de Proofpoint qui comprend plus de la moitié des entreprises de l'Index Fortune 1000 (la liste des 1000 plus grandes entreprises américaines classées par chiffre d'affaires.). 

Si les deux entreprises se préoccupent du phishing, c'est qu'il s'agit du vecteur d'attaque principal aujourd'hui. Les données aspirées par les hackers servent ensuite à mener des escroqueries liées au compte bancaire des victimes, des usurpations d'identités, des achats de biens ou de services, des paiements frauduleux… Le phishing bancaire est la technique la plus utilisée, révélait Cybermalveillance.gouv.fr, le dispositif national d'assistance aux victimes d'attaques informatiques en février dernier. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.