Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Tempo lève 60 millions de dollars pour perfectionner son écran interactif de musculation

Levée de fonds La start-up californienne Tempo vient de lever 60 millions de dollars pour améliorer son appareil de musculation connecté. Composé d'un écran tactile et d'un module caméra 3D, il permet de faire du sport à la maison tout en bénéficiant des conseils d'un coach comme dans une salle de sport. L'appareil peut vérifier la position de l'utilisateur pendant les exercices pour analyser ses mouvements et lui éviter des blessures.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Tempo lève 60 millions de dollars pour perfectionner son écran interactif de musculation
La start-up Tempo lève 60 millions de dollars pour perfectionner son écran interactif de musculation © Tempo

La start-up californienne Tempo, spécialisée dans le sport connecté à domicile, a annoncé le 29 juillet avoir levé 60 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Norwest Venture Partners, General Catalyst, Founders Fund, Signal Fire, DCM, Y Combinator et Bling Capital.

"Nous utiliserons ce nouveau financement pour accélérer le recrutement, augmenter la capacité de fabrication et développer notre contenu interactif de fitness avec un second studio de production", explique l'entreprise basée à San Francisco.

Caméras 3D et capteurs à infrarouge
La jeune pousse commercialise un appareil de fitness sous la forme d'une armoire composée d'un écran tactile de 42 pouces et d'un placard où sont rangés les accessoires nécessaires à la musculation. On y trouve un tapis de sol, un capteur de fréquence cardiaque, un rouleau de massage et quatre sets de disques de musculation. Au dos se trouvent trois barres d'altères.

Cette petite armoire veut remplir le rôle de coach sportif virtuel. Elle embarque donc des caméras 3D et des capteurs à infrarouge pour pouvoir guider la personne au cours des séances de sport qu'elle propose. L'appareil crée un modèle 3D du corps de l'utilisateur. Pour ce faire, 80 000 points sont analysés par un modèle d'apprentissage automatique pour ensuite se focaliser sur 25 points "pivots" (genoux, épaules, cou, dos, poignets, pieds…). Ces éléments sont analysés en temps réel pour vérifier que la personne se place correctement et ainsi éviter les blessures dues à une mauvaise position.
 


Compter les répétitions, calculer la fréquence cardiaque...
A la manière d'un vrai coach, l'appareil est capable de compter le nombre de répétitions pour chaque exercice et détecter l'amplitude ainsi que la cadence des mouvements. Il peut également analyser la fréquence cardiaque grâce à un capteur. Si celle-ci est trop élevée, il demandera à l'utilisateur de réduire l'intensité de sa séance. Toutes ces informations récoltées permettent à l'appareil de faire des suggestions de séances personnalisées.
 

 

Tempo a été conçu à l'origine pour proposer des cours de sport en direct avec de vrais coach. Retardée par la crise sanitaire, cette fonction n'est pas encore disponible. Les utilisateurs ne peuvent que s'entraîner via des cours préenregistrés. Ce n'est pas la seule limite de cet appareil. Il est possible de créer plusieurs profils mais l'appareil ne peut gérer qu'un seul utilisateur à la fois. De plus, son prix est relativement élevé. Il faut compter 1995 dollars pour acquérir cette armoire connectée et ajouter 39 dollars par mois pour profiter des cours. Pour comparaison, Mirror commercialise son miroir connecté à 1495 dollars, mais ne propose pas de matériel de musculation.

Tempo promet qu'aucune donnée n'est enregistrée via son appareil. Sur son site internet, l'entreprise affirme qu'elle ne voit qu'un "squelette méconnaissable et ne capture aucune image de l'intérieur de votre maison". Mais elle ne précise pas le sort qui est réservé aux informations médicales telles que la fréquence cardiaque.


La crise sanitaire favorise le sport à la maison
Avec la crise sanitaire provoquée par le Covid-19, les pratiques sportives ont changé. Les fermetures des salles de sport ont entraîné une augmentation du sport à domicile. Et ce marché commence doucement à décoller. La preuve en est du récent rachat par le Canadien Lululemon, spécialisé dans les textiles techniques, de la jeune pousse américaine Mirror pour 500 millions de dollars.

Tempo espère atteindre un chiffre d'affaires de 100 millions de dollars d'ici la fin de l'année, en partie grâce aux ventes qui ont bondi de 500 % depuis que la société a ouvert les précommandes en février dernier. La jeune pousse refuse en revanche de divulguer ses ventes à l'unité.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media