Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up toulousaine Morning lance sa carte bancaire Mastercard

La Fintech toulousaine Morning (ex-PayName), spécialiste du co-banking, franchit une nouvelle étape de son développement avec le lancement de sa propre carte de paiement Mastercard.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up toulousaine Morning lance sa carte bancaire Mastercard
La start-up toulousaine Morning lance sa carte bancaire Mastercard © Morning

Les toutes premières cartes de paiement labellisées Mastercard de la start-up toulousaine Morning sont en test depuis quelques jours auprès d'une dizaine de salariés de l'entreprise. Dès le mois de décembre prochain, les premières cartes de série seront livrées aux usagers. Les commandes sont d'ores et déjà ouvertes et plus d'un millier de cartes ont été réservées. L'objectif est de distribuer plus de 100 000 cartes d'ici fin 2017.

 

La communication des IBANs attendue pour le premier trimestre 2017

Dès réception, ces cartes pourront être mises en service, gratuitement pour les utilisateurs particuliers, pour toutes les fonctions usuelles d'une carte Mastercard internationale, avec toutefois débit à autorisation systématique. Le détenteur de la carte pourra assurer tous ses paiements chez les commerçants ou en ligne et bénéficiera également de toutes les fonctionnalités initiales proposées par Morning en termes de paiements entre particuliers et d'accès aux cagnottes en ligne. Seul le renouvellement des cartes en cas de perte ou de vol, ainsi que les paiements hors zone euro feront l'objet de frais. Dès le début de l'année 2017, Morning communiquera les IBANs à ses utilisateurs qui pourront ainsi autoriser des prélèvements et recevoir leurs virements courants, rémunérations diverses, aides aux logements, remboursements santé ... Tout comme une vraie banque et sans frais pour les particuliers ! Comme c'est déjà le cas pour ses premières offres de services, la société monétisera sa carte de paiement auprès des professionnels et des entreprises. Certaines personnalisations de la carte sont également prévues pour les partenaires de la société.

 

Prochaines étapes : le crédit et l'épargne

Initialement spécialisée dans le cobanking, c’est-à-dire les transactions financières entre particuliers, sans intermédiaire, la start-up toulousaine Morning, créée en 2013 sous le nom de Payname, entend se positionner comme un véritable acteur du secteur bancaire. Agréée établissement de paiement par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), la société a développé une plate-forme sécurisée permettant d’effectuer simplement, sans frais ou commission, des paiements de personne à personne, qu’il s’agisse de rembourser un ami, créer une cagnotte collective, payer un bien ou régler un service. Seuls les entrepreneurs, associations et autres entreprises doivent disposer d’un compte payant. La carte de paiement ouvre une nouvelle étape de son développement. "Nous avons l'ambition à l'avenir de nous attaquer aussi aux activités de crédits et d'épargne, dans un délai de 4 à 5 ans", souligne par ailleurs, Eric Charpentier.

Nouveaux recrutements et nouvelle levée de fonds pour 2017

Pour accompagner sa dynamique de croissance, la start-up recrute. L'effectif a été porté de 25 à 48 salariés entre novembre 2015 et novembre 2016. Il devrait encore être doublé dans les prochains mois pour dépasser le cap des 100 salariés dans le courant de l'année prochaine, pour un chiffre d'affaires attendu de 6 millions d'euros pour 2017. Une croissance démographique qui va nécessiter de nouveaux investissements immobiliers. Un million d'euros a déjà été injecté dans la construction de nouveaux locaux, à Saint-Elix-le-Château, à 50 km au sud de Toulouse, où Morning a installé son siège et ses équipes, en juin dernier. Un premier programme d'extension devrait être mis en chantier en 2017.


Parallèlement, Morning lève des fonds. Après avoir levé 5 millions d’euros en 2015, dont 4 millions d'euros auprès du fonds MAIF Avenir, elle prépare un nouveeau tour de table, de l'ordre de 10 à 15 millions d'euros, qui pourrait être réalisé en deux temps, au début et en courant d'année 2017. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

diaby
18/11/2016 06h08 - diaby

slt comment avoir la carte je suis intéressé

Répondre au commentaire | Signaler un abus

D.Segolene
17/11/2016 11h51 - D.Segolene

Très semblable au service Revolut ;)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale