Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up toulousaine Simsoft Industry commercialise ses assistants vocaux pour l'industrie

Après plusieurs années de R&D et de rodage auprès de grands comptes de l'industrie, la start-up toulousaine Simsoft Industry lance sur le marché son premier produit, Vogof, un assistant vocal intelligent dédié aux techniciens de l'industrie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up toulousaine Simsoft Industry commercialise ses assistants vocaux pour l'industrie
Vogo, l'assistant vocal de Simsoft Industry © Simsoft Industry

"Grâce à l'assistance vocale, les techniciens de production peuvent se concentrer sur leurs gestes et se libérer des notices et des modèles techniques", explique André Joly, co-fondateur de la société Simsoft Industry (avec Philippe Crespin et Leny Turmel) et directeur général. Après plusieurs années de R&D et une première étape de validation en usines dans le cadre de projets pilotes visant des développements sur mesure, la start-up vient de franchir une nouvelle étape avec la sortie sur le marché de Vogof (Vocally Assisted Operations), un assistant vocal intelligent dédié à l'industrie. Une nouvelle stratégie "produits", qui va lui permettre de changer d'échelle.


Le fruit de plusieurs années de R&D

Pour développer ses assistants virtuels intelligents guidés par la voix, qui conjuguent intelligence artificielle et interfaces Homme/Machine, la start-up a multiplié les projets de R&D, en partenariat avec une douzaine de grands comptes de l’industrie qui s’intéressent de très près à ces nouvelles technologies, dont Michelin, Renault, Thales, EDF, Airbus ou encore Continental Automotive. Ce dernier n'a pas hésité à s'embarquer aux côtés de la start-up dans un projet accompagné par l'IRT Saint-Exupéry visant à numériser la mémoire des opérateurs de production pour faciliter le transfert de savoir-faire dans l'industrie. "Nous avons aussi travaillé en étroite collaboration avec des équipes de sciences humaines et sociales de l'Université Jean-Jaurès pour mettre au point un gestionnaire de dialogue le plus proche possible du langage naturel", souligne André Joly.


A l'arrivée, Vogof fait remonter des informations au technicien tout en l’interrogeant sur chacune de ses tâches afin de générer un rapport d’intervention complet et structuré. "Les premiers projets développés 'sur mesure' pour des grands comptes nous permettent aujourd'hui de décliner Vogof par type de métiers, mais aussi d'élargir ses missions au-delà de l'assistance à la production, pour de la maintenance d'équipements ou de la formation professionnelle", se félicite le directeur général de l'entreprise.


Un pré-lancement avec Bouygues Energies & Services

Créée en 2013, La start-up toulousaine a séduit tout particulièrement le groupe Bouygues Construction qui a décidé il y a quelques mois de prendre une participation minoritaire à son capital, via son fond d’investissement Construction Venture. Une opération conduite dans le cadre d'une levée de fonds aux côtés du fond régional IRDI Soridec Gestion et d’un prêt BPIfrance. Depuis quelques semaines, l'assistant Vogof fait ses premiers pas auprès d'une équipe parisienne d'une dizaine de techniciens de maintenance de Bouygues Energies & Services, avant d'être déployé sur d'autres sites du groupe.


Simsoft Industry muscle en parallèle ses effectifs pour accompagner le lancement commercial de son produit en France et à l'international. En quelques mois, ses effectifs sont passés de 15 à 27 salariés. Une croissance démographique qui s'est accompagnée d'un déménagement. Après 5 ans en pépinière d'entreprises à Labège, dans l'agglomération toulousaine, la société vient d'inaugurer de nouveaux locaux, de quelque 500 m2, toujours à Labège. La start-up, qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de l'ordre de 800 000 euros, table sur 1,3 à 1,5 millions d'euros pour 2020.  
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media