Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up boursière Robinhood débauche le CFO d'Amazon pour préparer son entrée en bourse

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

En débauchant Jason Warnick, vice-président Finance d’Amazon, la start-up Robinhood, évaluée à 5,6 milliards de dollars, semble accélérer son entrée en bourse annoncée il y a trois mois lors de la TechCrunch Disrupt SF.  

La start-up boursière Robinhood débauche le CFO d'Amazon pour préparer son entrée en bourse
La start-up boursière Robinhood débauche le CFO d'Amazon pour préparer son entrée en bourse © Robinhood

Après presque 20 ans chez Amazon, son vice-président financier démissionne. Jason Warnick rejoint Robinhood, une start-up de 5 ans qui propose une application sans frais de trading et d’échange de crypto-monnaies. Valorisée à 5,6 milliards de dollars, la jeune pousse avait annoncé il y a quelques mois le souhait de faire une introduction en bourse : l’arrivée de l’ancien exécutif semble le confirmer.

 

"Construire notre infrastructure"

Lors de la conférence TechCrunch Disrupt SF, il y a trois mois, le CEO de Robinhood Baiju Bhatt annonçait en effet se préparer à ouvrir son capital au public et à faire une introduction en bourse. S’il disait que ce ne serait pas "immédiat", il évoquait tout de même être à la recherche d’un CFO (Chief Financial Officer) pour l’aider à se préparer.

 

Cela tombe bien, car la très large expertise de Jason Warnick, le démissionnaire d’Amazon, est incontestable. Avant d’être vice-président Finance du géant du Web, il a occupé de nombreuses fonctions, de la gestion de risques aux relations investisseurs, en passant par l’audit interne. "Nous sommes incroyablement chanceux que Jason se joigne à notre équipe dirigeante", a déclaré le co-CEO Vlad Tenev.

 

"Nous avons hâte de travailler avec Jason pour construire notre infrastructure opérationnelle et financière et pour continuer de délivrer les meilleurs produits financiers possibles à nos client, au meilleur prix", a-t-il ajouté.

 

Valorisation quadruplée en moins de deux ans

Créée en 2013, la start-up s’est fait connaître il y a moins de deux ans, après que sa troisième levée de fonds (série C) avait atteint 110 millions de dollars, et que ça valorisation dépassait le milliard. La somme levée par l’entreprise californienne au cours de ses différentes levées de fonds atteint les quelque 539 millions de dollars, et sa valorisation est à présent de 5,6 milliards.

 

L’application compte 5 millions d’utilisateurs qui achètent et vendent des options, des ETFs ou encore différentes crypto-monnaies, bitcoin comme ethereum. Ses utilisateurs sont à l’origine des trois flux de monétisation des services, proposés sans frais. Tout d’abord, l’entreprise perçoit des intérêts sur l’argent conservé par les utilisateurs sur leur compte Robinhood. Elle vend aussi des flux d’ordres aux bourses ayant besoin de liquidités et, enfin, propose des services premium Robinhood Gold, allant de 10 à 200 dollars mensuels et permettant des échanges financiers plus importants.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale