Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La stratégie offensive d'Uber pour écraser ses concurrents

La compétition est de plus en plus acharnée aux Etats-Unis sur le marché des VTC. Le site spécialisé The Verge rapporte que la stratégie du géant américain Uber repose sur des méthodes peu conventionnelles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La stratégie offensive d'Uber pour écraser ses concurrents
La stratégie offensive d'Uber pour écraser ses concurrents © uber

Traditionnellement, les "ambassadeurs" d'Uber sont chargés de recruter des passagers, notamment sur les campus des universités. Toutefois, afin de débaucher des conducteurs de son grand rival Lyft et dominer le marché des VTC, Uber a mis en place des équipes de terrain "espionnes" dans tout le pays, rapporte The Verge. Ces équipes étaient notamment chargées d'étudier la stratégie de Lyft lors de son lancement à New York. Mais ce n'est pas tout. Ces "ambassadeurs" auraient également créé de faux comptes sur la plateforme Lyft, devenant ainsi de faux clients.

Opération secrète

Uber a mis en place une opération spéciale et secrète, intitulée "SLOG", afin de contrecarrer l'expansion de son rival. En utilisant des cartes bancaires et des smartphones fournis par Uber, les ambassadeurs "faux clients", enchaînent les courses pour parler à des conducteurs de Lyft et les encourager à rejoindre Uber avant d'arriver à destination. Selon The Verge, les primes varient, mais peuvent aller jusqu'à 750 dollars - soit 569 euros - par recrutement. Pour éviter d'être repérés, ces faux clients annulent souvent les courses. Des employés d'Uber à travers le pays auraient ainsi commandé puis annulé 5 560 courses, selon une analyse de Lyft.

Les stratèges de chez Uber prennent de nombreuses précautions pour éviter que leurs "espions" soient repérés. Un contractant anonyme rapporte dans The Verge qu'Uber leur fournit deux téléphones dans le cadre de cette opération, le deuxième "au cas où" le premier serait identifié.

Les conducteurs, le nerf de la guerre

Uber a désormais officiellement annoncé cette opération dans un billet de blog - après publication de l'article incriminant ses pratiques, selon the Verge. "Nous n'utilisons jamais de techniques marketing qui empêchent les conducteurs de gagner leur vie - et cela n'inclut jamais l'annulation intentionnelle de courses," affirme la start-up. L'enjeu est de taille : les conducteurs sont le nerf de la guerre sur le marché des VTC. En effet, plus ils sont nombreux, plus la ville est "quadrillée", plus les passagers sont satisfaits, ce qui augmente la demande et permet de baisser les prix. Un cercle vertueux nécessaire pour devenir l'application de VTC de référence.

Lyft de son côté n'est pas en reste, The Verge rapportant que la start-up a également un programme de recrutement agressif, qui comporte des bonus et autres avantages pour les conducteurs qui choisissent de la rejoindre. Toutefois, avec 1,5 milliard de dollars d'investissement, Uber a certainement les moyens d'écraser ses concurrents. Reste à voir si cela suffira.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media