Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La suite de bureautique Symphony d'IBM bascule sur le Web

Le groupe vient de présenter la première déclinaison en ligne de Lotus Symphony, sa suite gratuite d'outils de bureautique et de productivité basée sur OpenOffice. Dès à présent disponible en test, la nouvelle solution sortira d'ici la fin de l'année dans sa version définitive.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La suite de bureautique Symphony d'IBM bascule sur le Web
La suite de bureautique Symphony d'IBM bascule sur le Web © J. Franganillo - C.C.

IBM vient une fois encore de faire la part belle au « cloud computing » sur son grand salon Lotusphere, dédié à la communauté Lotus. Dès l'ouverture de ce salon, qui se tient cette année du 30 janvier au 3 février à Orlando en Floride, le groupe a dévoilé une première version en ligne de Lotus Symphony, sa suite gratuite d'outils de bureautique et de productivité lancée fin 2007.

Baptisé LotusLive Symphony, le nouveau service en ligne s'appuie, comme son aîné, sur OpenOffice, la principale suite de bureautique en open source. Il sera intégré d'ici la fin de l'année au portefeuille de services web LotusLive d'IBM. Lequel comprend déjà deux webmails (LotusLive Notes et iNotes), un service de web conférence, un réseau social, une messagerie et des outils de partage de documents...

Collaboration en temps réel

Pour les entreprises, l'avantage de LotusLive Symphony se situe, selon IBM, dans la possibilité d'utiliser les outils de communication en temps réel (messagerie instantanée, visioconférence...) afin de travailler à plusieurs sur un document. Les co-auteurs ont en effet la possibilité d'éditer simultanément un document, de le partager, de l'annoter, mais aussi de gérer des groupes de travail et d'assigner - à l'intérieur même du document - des tâches à réaliser par chacun des participants...

Pour IBM, toujours prompt à critiquer Microsoft, Symphony offre aussi une très bonne alternative aux entreprises qui « souhaitent se libérer des coûteux postes de travail utilisant Microsoft Office ».

Mais ce n'est pas la seule alternative... Le marché des services en ligne de bureautique a déjà été investi par Google, mais aussi par Microsoft, avec Office 365. Anciennement appelé Office Web Apps, ce service devrait sortir en version définitive d'ici la fin de l'année.

Quant à Oracle, désormais propriétaire d'OpenOffice, il a présenté fin 2010 Cloud Office 1.0, son propre service en ligne de bureautique. L’ensemble regroupe des logiciels de traitement de textes, de tableur, de présentation, de base de données et de dessin. La concurrence s’annonce rude sur le créneau des suites en ligne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media