Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le pricing dynamique dans le viseur du gouvernement au Royaume-Uni

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le gouvernement britannique lance une enquête sur les politiques de tarification dynamique pratiquées par certains e-commerçants. Celles-ci pourraient léser les consommateurs les plus vulnérables. 

Le pricing dynamique dans le viseur du gouvernement au Royaume-Uni
La tarification dynamique utilisée par certains sites marchands pourrait défavoriser certains consommateurs, selon le gouvernement britannique © athree23/Pixabay

Le gouvernement britannique a annoncé qu’il lançait une enquête sur les pratiques de tarification dynamique menées sur les achats en ligne. Il s’agit de vérifier que ce mode de pricing personnalisé ne lèse pas les consommateurs les plus vulnérables en les empêchant d’avoir accès aux meilleurs prix, explique le gouvernement du Royaume-Uni dans un communiqué paru le 4 novembre 2018.

 

"Alors que les achats en ligne progressent, il est important de comprendre comment les nouvelles technologies impactent les consommateurs. Cette enquête nous aidera à rester à l’avant-garde des technologies émergentes tout en protégeant au mieux les consommateurs des pratiques inéquitables lorsqu’elles existent", a déclaré le président de l’Autorité de la concurrence (Competition Markets Authority).

 

Les secteurs du voyage, de l'automobile et de l'électroménager particulièrement visés

Lorsque les sites marchands pratiquent la tarification dynamique, les consommateurs dépensent des sommes différentes pour le même produit. Le prix est déterminé par le parcours et les données client. Soit les données de navigation, l’historique d’achat ou encore des informations comme son statut marital, sa date d’anniversaire ou son adresse physique, pointe le communiqué.

 

Cette enquête, à laquelle l’Autorité nationale de la concurrence participera également, se concentrera notamment sur les secteurs de l’automobile, des voyages ou encore de l’électroménager. Elle cherchera à mesurer l’ampleur de ces politiques de tarification dynamique, mais aussi comment les sites marchands l’utilisent en recourant à des moteurs de recherche, applications mobiles ou comparateurs de prix. 

 

Un peu plus tôt, en octobre 2018, l’Autorité indépendante de contrôle du secteur financier (Financial conduct authority), avait lancé sa propre enquête sur la tarification dynamique sur les marchés de l’assurance et de l’automobile après avoir relevé de fortes disparités selon les consommateurs, rapporte TechCrunch.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale