Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La techno de la pépite française Tempow intégrée au Motorola Moto X4

Un et demi après ses débuts, la start-up française Tempow s’associe avec Lenovo. Sa technologie Bluetooth permettant de connecter ensemble des enceintes de marques différentes est l’une des fonctionnalités phares du nouveau smartphone Moto X4.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La techno de la pépite française Tempow intégrée au Motorola Moto X4
Les trois fondateurs de Tempow (de gauche à droite : Julien Goupy, Vincent Nallatamby et Thomas Girardier) © Tempow

Dans les réglages du Moto X4, le dernier né de Motorola, une toute nouvelle fonctionnalité vient s’ajouter auprès des incontournables boutons "wifi" et "bluetooth". Les utilisateurs ont désormais la possibilité de sélectionner l’option multi-bluetooth appelée "wireless sound system" et ainsi diffuser de la musique vers des enceintes et des écouteurs de n’importe quelles marques afin de créer un système son. Jusqu’à quatre appareils peuvent être connectés simultanément à partir du smartphone.

 

Derrière cette technologie, se cache Tempow. La start-up française a réussi à réécrire intégralement la façon d’envoyer les données audio en Bluetooth. "Il y a de plus en plus d’enceintes Bluetooth sur le marché et il y a une incapacité technique à les connecter les unes aux autres", constatait Vincent Nallatamby, en février dernier. À l’époque, le CEO de Tempow faisait part de sa volonté de “démocratiser l’expérience audio jusqu’alors réservée au sound system haut de gamme” et pour cela, de “voir les fabricants de smartphone et leur vendre la licence de la technologie". Six mois plus tard, la jeune pousse a su imposer son rythme et convaincre l’un des plus grands fabricants asiatiques.

 

Plusieurs mois d’intégration

On est la première start-up française à faire un deal de cette ampleur avec Lenovo”, s’enthousiasme le CEO de Tempow tout en mentionnant le chemin parcouru. Il y a à peine un an, le startupper de 24 ans intégrait l’accélérateur “cross-border” The Refiners basé à San Francisco. "Puis on est parti en Asie en décembre dernier. On a eu la chance de rencontrer une personne haut placée chez Lenovo qui nous a dit : c’est exactement le genre de fonctionnalité que l’on recherche pour Motorola", relate-t-il.

 

Puis tout s’est enchaîné : le CES de Las Vegas, le Mobile World Congress de Barcelone… "Petit à petit, on a commencé à consacrer de plus en plus de temps à ce deal-là", se souvient Vincent Nallatamby qui reconnaît que le travail a été "assez conséquent". L’équipe de huit personnes a fait toute l’intégration en natif sur le Moto X4. "On a modifié l’OS pour venir s’intégrer au coeur du téléphone. Chaque constructeur a sa propre façon de faire du bluetooth alors on s’adapte."

 

 

 

Outre les difficultés techniques, la partie business n’a pas été une mince affaire. "Dans ce genre de grosse boîte, il ne suffit pas de convaincre une personne, il faut convaincre trente autres personnes derrière, rapporte le CEO. Il y a toujours le risque qu’ils abandonnent. Pour eux, ce n’est rien, alors que pour nous, ça aurait pu avoir un impact grave sur toute la start-up".

 

Une techno "le plus clés en main" possible

À l’avenir, l’objectif de Tempow est de "rendre la techno le plus clé en main possible. Faire en sorte que l’intégration ne prenne plus que quelques semaines, projette le cofondateur. On est en train de porter la techno sur Android O, on va chercher à avoir d’autres clients. On parle quasiment avec toutes les marques aujourd’hui."

 

Ce premier contrat va permettre à la start-up française d’embaucher au moins cinq personnes dans les six prochains mois. En attendant, Vincent Nallatamby sera présent à l’IFA de Berlin, qui se tient du 1er sepembre au 6 septembre 2017, puis il se rendra à San Francisco pour discuter avec de potentiels partenaires américains, avant de mettre le cap vers la Chine et le Japon où il rencontrera d’autres firmes de l’électronique, "comme Sony, par exemple".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale