Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La vidéosurveillance prend le large avec ASV

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La vidéosurveillance prend le large avec ASV
La vidéosurveillance prend le large avec ASV

"Un homme à la mer !" L’alerte pour appeler les secours a désormais sa version high-tech. Du moins dans les ports de plaisance et autres zones côtières plus hostiles, où sont déployées des caméras équipées du logiciel de vidéosurveillance d’Automatic Sea Vision (ASV). Elles détectent automatiquement un individu tombé à l’eau, zooment sur lui, suivent sa dérive et remontent une alarme à un opérateur. Au-delà de la surveillance des côtes, la technologie de cette TPE francilienne d’une dizaine de personnes installée à Sèvres (Hauts-de-Seine), embarque aussi sur les grands navires militaires ou des plates-formes offshore. Disposées aux différents points névralgiques, les caméras permettent de repérer, de jour comme de nuit, les intrusions à partir d’embarcations légères non visibles par les radars.

L’opportunité

Le marché de l’analyse vidéo en milieu maritime (défense, surveillance côtière, protection portuaire, transport…) atteindra près de 500 millions d’euros pour la période 2014-2023.

"Cette vidéosurveillance intelligente évite de multiplier les opérateurs devant les écrans", explique Bernard Arata, le directeur du développement commercial. L’efficacité de sa technologie lui a ouvert de nombreux marchés à l’étranger. Les logiciels d’ASV ont été commercialisés à plus de 500 exemplaires dans huit pays en Europe, en Amérique du Nord, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient. Pour démultiplier son potentiel commercial, cette société créée en 2001 a signé une vingtaine de partenariats commerciaux avec des intégrateurs et des revendeurs à l’étranger. ASV a d’ailleurs été primé fin octobre au salon de la défense maritime, Euronaval, pour ses résultats à l’exportation. "Les salons sont un bon vecteur pour nous faire connaître, même si c’est un investissement important", souligne le dirigeant. Cet effort est récompensé : son chiffre d’affaires a été multiplié par six en quatre ans, pour dépasser les 460 000 euros en 2013, réalisé pour moitié avec des clients étrangers.

Hassan Meddah

L’innovation

La société a enrichi durant huit ans des algorithmes d’analyse vidéo en temps réel capables de distinguer tout objet à la surface de l’eau (mer, lac…). Le logiciel est capable de repérer une « anomalie picturale » par sa forme, son contraste ou ses couleurs dans un panorama homogène.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale