Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[La vigie avec Artefact] Le cloud au jardin, la pub de l'amour... et Rip Helvetica

Vidéo Comme tous les quinze jours, Artefact propose une veille mondiale entre techno et création. 4 projets et un bonus. Où l'on voit que la publicité est aussi une histoire d'amour, que le cloud pourrait devenir végétal (oui oui). où l'on découvre une sculpture réalisée par une I.A. ... et où on pleure la fin d'une police.   

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[La vigie avec Artefact] Le cloud au jardin, la pub de l'amour... et Rip Helvetica
Une sculpture réalisée par une IA et un artiste. © Ben Snell

Cette semaine dans votre Vigie : un film de pub (littéralement), une nouvelle façon de stocker ses données, l’art de Ben Snell et une analyse des relations amoureuses aux Etats-Unis

 

Une page de pub 

Une histoire d’amour, du premier au dernier regard. De la naissance à la mort dudit amour. Si le motif est ancestral, il est ici représenté sous une forme inédite : une succession de (fausses) publicités. Dans un court-métrage expérimental, les frères Callner (deux réalisateurs américains) mettent en abyme l’art de la réclame. Au-delà de son scénario surréaliste, le film fait en creux une analyse poussée du medium publicitaire : décryptant ses tics d’écriture, ses clichés, questionnant sa capacité à imposer des émotions. Barthésien en diable. 

 

 

 

Des racines et des ailes 

En 2025, 20% de l’énergie mondiale sera consacrée à l’alimentation des data centers. Pour alerter sur l’impact écologique du stockage des données, trois designers danois ont développé "Grow Your Own Cloud", un projet qui propose de remplacer les serveurs par des plantes. Leur solution – encore utopique – préconise d’utiliser l’ADN des plantes pour stocker des fichiers. Et ainsi de passer d’un codage binaire (1 et 0) à un système plus complexe (ACTV). Un projet engagé et plein de poésie qui s’est même concrétisé pendant quelques jours : les équipes de Grow Your Own Cloud se sont installées chez un fleuriste et ont permis à des volontaires de télécharger des fichiers dans des fleurs. 

 

 

I.Artiste 

 

Quoi ? Encore une œuvre d’art produite à l’aide de l’IA ? Certes. Mais Dio, la sculpture réalisée par l’artiste américain Ben Snell, a quelque chose de particulier. Dans un premier temps, rien que du très classique : un algorithme a été entraîné à générer des formes à partir d’une base de milliers de sculptures. La particularité de Ben Snell, c’est qu’une fois arrivé à un design satisfaisant, il a détruit l’intégralité du matériel utilisé. Le matériau ainsi obtenu a été utilisé pour mouler l’œuvre. Une façon d’allier fond et forme (et de créer un objet unique). Dio est en vente aux enchères à Londres. 

 

 

 

A nos amours 

 

L’amour, toujours. Cette datavisualisation compare le rythme des relations amoureuses aux Etats-Unis entre les années 1970 et 2010. En plus de nous donner à voir les grandes évolutions qui ont eu lieu en quarante ans (on se marrie plus tard, on vit plus facilement ensemble sans se marier), cette représentation fait l’esquisse de certains destins hors du commun (comme ces deux personnes qui se sont mises en couple cinquante ans après leur première rencontre). 

 

 

 

 

 

Bonus : Helvetica est morte, vive Helvetica.  

 

This is Helvetica Now from Monotype on Vimeo.

 

 

 

 

Paul Grunelius (@PaulGrunelius), Senior Strategic Planner, Artefact

 

 

Les avis d'expert sont rédigés sous la seule responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'usine digitale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale