Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La ville de Cannes se met à l'open data

Cannes joue la carte de la transparence avec son portail open data "Cannes Data" qui met à disposition des particuliers et des professionnels 136 data sets dans divers secteurs (budget, culture, finance, équipement, musique...). Les données sont publiées sous licence ouverte pour faciliter leur réutilisation. Cette stratégie s'inscrit dans un mouvement plus global encouragé par le gouvernement. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La ville de Cannes se met à l'open data
La ville de Cannes se met à l'open data © Cannes Data

Le portail "Cannes Data" a été lancé le 24 janvier. Il met à disposition 136 jeux de données publiques et non personnelles "sans cesse enrichis", peut-on lire dans le communiqué.

"A travers cette plateforme Internet interactive et ouverte à tous, la municipalité permet aux habitants, professionnels de l’économie locale et grands investisseurs extérieurs de s’approprier le travail réalisé au quotidien par l’équipe municipale pour renforcer l’attractivité de la ville, et d’appréhender les mutations de la cité dans de très nombreux domaines", a déclaré David Lisnard, maire de Cannes. 

Favoriser la réutilisation des données
Dans les détails, les données sont regroupées en 10 thématiques : culture, finances, citoyenneté, administration et services publics, mobilité/transports, sport, économie, urbanisme/environnement, famille/petite-enfance/jeunesse et social. Elles sont publiées sous "licence ouverte", élaborée par Etalab (le service public qui coordonne la politique d'open data), afin de faciliter et encourager la réutilisation des données publiques. 

En effet, l'open data n'est pas une fin en soi. Au-delà de la transparence vis-à-vis des citoyens, l'objectif de cette pratique est de permettre aux entreprises de créer des services grâce aux très nombreuses informations qu'une entité publique dispose. Il est par exemple possible de trouver l'ensemble des parcours sportifs (course à pied ou randonnée) classés par difficulté. 


Cannes a fait appel au service de l'entreprise Opendatasoft qui édite une plateforme pour exploiter des données et les mettre à disposition du plus grand nombre dans un format intelligible. Devenue le partenaire privilégiée des administrations publiques, elle a récemment levé 21 millions d'euros.

Cannes n'est pas la première ville à ouvrir ses données. La ville de Paris publie peu à peu des jeux de données. En mai 2016, elle a par exemple publié la liste des meublés touristiques déclarés. Sont également concernées Lille, Martigues, Palaiseau, Suresnes, Bayonne, Cachan, Roubaix... 

Accélérer l'open data des ministères
Le gouvernement souhaite accélérer ce mouvement, notamment au sein des ministères. Il a présenté en septembre une feuille de route en matière d'ouverture, de circulation et de valorisation des données publiques. Les objectifs sont de simplifier des démarches administratives, améliorer l'efficacité des politiques publiques et stimuler l'innovation. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.