La ville de Chalon-sur-Saône débourse 550 000 euros à la suite d'une cyberattaque

Touchées par une cyberattaque en février dernier, la ville de Chalon-sur-Saône et l'Agglomération du Grand Chalon ont déboursé la somme de 550 000 euros afin de reprendre leurs activités et sécuriser à nouveau leurs systèmes. Des recrutements sont également en cours. 

Partager
La ville de Chalon-sur-Saône débourse 550 000 euros à la suite d'une cyberattaque

En février dernier, des cybercriminels ont réussi à pénétrer dans les systèmes informatiques de Chalon-sur-Saône et du l'agglomération du Grand Chalon, qui comptent 51 communes et plus de 117 000 habitants.

Un coût total de 550 000 euros
À l'occasion d'un conseil municipal tenu le 20 juillet, Gilles Platret, maire de la ville, est revenu sur l’impact de cette intrusion qui a coûté 550 000 euros aux contribuables. A noter qu'il est très rare qu'une victime d'attaque informatique communique sur les coûts d'un tel incident.

Pour pouvoir récupérer les données, sécuriser de nouveau les systèmes et pouvoir reprendre ses activités, la collectivité s’est tournée, sous la supervision de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), vers "Orange Cyberdefense et d’autres sous-traitants dont SPIE et NXO", a indiqué le maire.

Des recrutements en cours
Concrètement, cet investissement s'est traduit par la mise en place de nouvelles procédures internes et par un renforcement des effectifs chargés de différentes missions autour de l’infrastructure réseau et système, du pilotage des projets techniques et de la sécurité des systèmes d’information. Composée d’ores et déjà de 19 agents, l'équipe va être renforcée par quatre nouveaux recrutements en cours "pour assurer une plus grande sécurité", a détaillé le conseiller municipal.

En revanche, il a assuré que "pour l’heure aucun indice n’indique de soustraction de données ou de ventes de celles-ci". "Il se trouve qu’on avait un système de sauvegarde et qu’on a pu récupérer des données à J-1, c’est une chance extraordinaire", a-t-il ajouté.

Les collectivités territoriales particulièrement ciblées
Comme Chalon-sur-Saône, plusieurs autres collectivités territoriales ont été prises pour cible lors d’une attaque informatique à l’image de Vincennes, Alfortville, Angers, la Rochelle ou encore le Grand Annecy. Au-delà des conséquences directes, ce sont les suites des attaques qui inquiètent. Ainsi, en septembre dernier, la ville de Besançon a été attaquée et alertait ses habitants sur les risques d'hameçonnage.

Pour lutter contre l'explosion de ces incidents, le gouvernement a engagé une enveloppe d'un milliard d'euros dédiée au développement de solutions souveraines et innovantes ainsi qu'à l'émergence de champions français.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS