Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La ville du futur sera plus sûre, mais devra rester libre

Les progrès technologiques en matière de connectivité et automatisation faciliteront la surveillance à grande échelle dans la ville du futur, mais il est primordial de s'assurer que ses habitants resteront libres. Cette ville du 21e siècle devra également rester connectée aux territoires environnants tout en mettant la sobriété énergétique au centre de ses préoccupations.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La ville du futur sera plus sûre, mais devra rester libre
La ville du futur sera plus sûre, mais devra rester libre © Franck V-Unsplash

Santé, surveillance, cybersécurité, résilience, mobilités... Pour la troisième année consécutive, « La Gazette des communes », « Le Moniteur », « L'Usine nouvelle » et « L'Usine digitale », quatre médias professionnels, référents dans leur secteur, se sont associés pour réaliser un numéro spécial consacré à la ville du futur. C'est sur le thème de la « safe city » que nous avons choisi de nous pencher en 2020, année marquée par une violente crise sanitaire qui vient cruellement nous rappeler que nos espaces urbains, dynamiques, prospères, attractifs, n'en présentent pas moins des failles que les décideurs publics et les entreprises privées doivent s'attacher à réduire.

La ville sûre, c'est un espace surveillé, contrôlé - avec les possibles dérives qu'évoque ce numéro. Mais c'est surtout un lieu où le citoyen doit se sentir plus libre, et acteur de son avenir. Les collectivités locales et les entreprises partagent un même constat, qui apparaît clairement dans notre étude exclusive : la sobriété énergétique - et donc, la lutte contre le réchauffement climatique - constitue le cœur du projet de la ville de demain. La rénovation énergétique des bâtiments ne représente pas seulement un objectif technique ; elle participe d'un projet soutenu par les citoyens, conscients de la menace qui pèse sur leur environnement. Anticiper les risques, c'est aussi dessiner un avenir plus serein, et déminer les tensions collectives.

Enfin, cette ville sûre n'est pas une forteresse : elle doit penser ses liens avec les territoires environnants, pour garantir son approvisionnement en eau, en énergie, en denrées alimentaires, comme le rappelle Julien Dossier, spécialiste de la ville durable, dans l'interview qu'il nous a accordée. Il faudra évidemment surmonter la crise épidémique pour aller pleinement de l'avant, mais nous ne doutons pas que les pouvoirs publics locaux et les industriels y parviendront.