Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La voiture autonome beaucoup plus attendue en Asie qu'en Europe

La voiture autonome était la star du salon de Tokyo (Japon), qui ouvrait ses portes le 28 octobre. Ca tombe bien, puisque les Chinois, les Coréens et les Japonais sont les plus enthousiastes à l’idée de laisser demain la voiture les conduire.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La voiture autonome beaucoup plus attendue en Asie qu'en Europe
La voiture autonome beaucoup plus attendue en Asie qu'en Europe © Shreyan Bhansali - Flickr - C.C.

Mercedes, Nissan, Toyota, tous les grands constructeurs mondiaux ont sur leurs stands au salon de Tokyo un véhicule autonome. Si on en croit une étude du cabinet de conseil Arthur D. Little, ces prototypes devraient rencontrer le succès auprès du public. 38% des Japonais, mais surtout 59% des Chinois et 40% des Coréens, sont en effet prêts à utiliser une voiture autonome. En Europe, seuls 28% des Français et 22% des Allemands se déclarent décidés à l’utiliser.

 

Les constructeurs doivent communiquer

L’appétence des consommateurs chinois, japonais ou coréens pour la technologie explique ce fossé avec les Européens. Elle explique certainement aussi que ces consommateurs n’attendent pas les constructeurs automobiles pour réaliser cette voiture autonome, mais Google et Apple. "Le challenge des constructeurs est aujourd’hui de communiquer, bien entendu sans aller au-delà de ce qu’ils peuvent réellement délivrer en termes de produits, souligne Delphine Knab, partenaire au sein du cabinet de consultant Arthur D. Little. Ils doivent préparer le public à l’arrivée de ces véhicules. Or, cette communication est dominée par les industriels de l’électronique grand public".

 

Les Allemands et Toyota

Quelques constructeurs tirent tout de même leur épingle du jeu. Les trois Allemands BMW, Audi et Mercedes mais aussi le Japonais Toyota apparaissent comme les groupes qui semblent les plus capables de réaliser un véhicule autonome. Fait surprenant de cette étude : les futurs utilisateurs comptent tout d’abord se reposer dans la voiture autonome ou discuter avec leurs passagers (45% des sondés), plutôt que travailler !

Pauline Ducamp

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale