Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lancement d'un accélérateur de start-up spécialisées dans les neurosciences

Un nouvel accélérateur dans le secteur de la santé vient de voir le jour. L'Institut du Cerveau, l'Institut Imagine, l'Institut Pasteur et l'Institut de la Vision souhaitent ainsi faire émerger des pépites dans les neurosciences et les maladies rares. D'ici 2026, ils tablent sur la création de plus de 500 emplois directs et des levées à hauteur de 250 millions d'euros. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lancement d'un accélérateur de start-up spécialisées dans les neurosciences
Lancement d'un accélérateur de start-up spécialisées dans les neurosciences © Unsplash

L'Institut du Cerveau, l'Institut Imagine spécialisé dans les maladies génétiques, l'Institut Pasteur et l'Institut de la Vision annoncent ce jeudi 9 septembre le lancement du programme "Medtech Generator & Accelerator" (MGA). Etalé sur deux ans, il vise à accélérer la croissance et le développement des start-up dans les domaines des neurosciences et des maladies rares.

1800 experts
A travers ce programme, les medtechs accompagnées auront un accès privilégié à 1800 experts rattachés aux instituts, un vaste réseau d'alumni ainsi qu'à 60 plateformes technologiques.

Le programme est coordonné par l'Institut du Cerveau et opéré par son incubateur iPEPS – The Healthtech Hub. Celui-ci a été créé en 2012 et accompagne une trentaine de start-up développant des solutions dédiées aux neurosciences et à la santé digitale.

Réglementation, financement, formation...
Le programme s'organise autour de cinq piliers, chaque pilier étant structuré sous forme de trois niveaux répondant aux différents besoins des entrepreneurs et start-up en fonction de leur maturité. Le pilier 1 concerne la formation à l'entreprenariat, le deuxième porte sur l'accès aux financements et marchés européens, le troisième sur l'accompagnement UX/UI, le quatrième sur la stratégie clinique et réglementaire, et le dernier sur la levée des barrières technologiques.

Grâce à cet arsenal technique, les partenaires tablent sur un montant total de levées de fonds de plus de 250 millions d'euros d'ici à 2026. Les start-up sélectionnées pourraient également permettre de créer au moins 500 emplois directs, espèrent-ils.

Une réponse au plan Deeptech
Cet accélérateur est une réponse au deuxième appel à projets SIA (SATT – Incubateurs – Accélérateurs) de Bpifrance et s'inscrit dans le plan Deeptech lancé en janvier 2019 par la banque d'investissement, dont les financements ont doublé en 2020. L'objectif est de faire émerger des jeunes pousses ayant développé des solutions particulièrement innovantes, voire de rupture.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.