Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Lancement d'un fonds de 200 millions d'euros pour soutenir les pépites de l’agri-food tech

Capagro Agri-Food Innovation Fund, lancé par la société Capagro, est doté de 200 millions d'euros et s'adresse aux start-up dans les domaines de l'agriculture et de l'alimentation de demain. Il agira en lead ou co-lead via des montants initiaux compris entre 3 et 10 millions d'euros au capital d'une quinzaine d'entreprises principalement européennes. Le premier investissement est consacré à l'entreprise Cuure qui commercialise des compléments alimentaires. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Lancement d'un fonds de 200 millions d'euros pour soutenir les pépites de l’agri-food tech
Lancement d'un fonds de 200 millions d'euros pour soutenir les pépites de l’agri-food tech © Capagro

La société de capital-risque parisienne Capagro annonce ce 8 septembre le lancement d'un nouveau fonds, Capagro Agri-Food Innovation Fund dit Capagro II, doté de 200 millions d'euros. Il s'adresse "aux start-up les plus prometteuses du paysage européen de l'agtech et de la foodtech".
 

Cuure comme premier bénéficiaire

Le fonds agira principalement en "lead ou co-lead" via des montants initiaux compris entre 3 et 10 millions d'euros au capital d'une quinzaine d'entreprises principalement européennes. Les secteurs clés sont les bio-intrants, la robotique, les ingrédients de spécialité, les emballages innovants, les protéines alternatives, la nutrition spécialisée ainsi que les nouveaux modes de distribution. Dans le cadre d'une levée de fonds de 10 millions d'euros, l'entreprise Cuure qui commercialise des compléments alimentaires sous forme de box est la première bénéficiaire de ce fonds.

Capagro II est le fonds successeur de Capagro I lancé en avril 2014. Avec une dotation de 124 millions d'euros, il est constitué d'un portefeuille de 13 start-up françaises et européennes dans les domaines de la robotique et de l'équipement agricole avec Naïo Technologies, Ecorobotix, BoMill, des matériaux biosourcés avec CelluComp, des protéines alternatives avec La Vie ainsi que du e-commerce avec Japhy, La Belle Vie et Colvin.

Ces investissements auraient permis de créer "plus de 560 emplois", de "tripler le chiffre d'affaires des entreprises accompagnées" et de provoquer "un effet d'entraînement auprès d'investisseurs tiers générant plus de 4 fois le montant investi par Capagro", s'est félicitée Anne-Valérie Bach, managing director de Capagro. 

200 millions d'euros pour faire émerger des pépites

Ce nouveau fonds réunit déjà les souscripteurs du fonds I, soit Groupe Avril, LSDH, Terrena, Groupe Bel, Groupe Crédit Agricole (IDIA), ainsi que Bpifrance. Il accueille également le groupe coopératif agricole Euralis, et ouvre ses portes à d’autres institutionnels, industriels et family offices dans le cadre de la levée de fonds en cours.

Face à l'urgence du changement climatique, les start-up spécialisées dans l'agriculture et l'alimentation fleurissent. Elles espèrent ainsi apporter des solutions innovantes qui, rappelons-le, ne suffiront jamais à respecter les objectifs de limitation du réchauffement. Le gouvernement leur accorde une place de plus en plus importante avec le plan "French AgriTech" présenté fin août 2021. Doté d’une enveloppe de 200 millions d’euros sur 5 ans, il a pour objectif d’accélérer le développement de l’écosystème d’innovation dans les secteurs de l’agriculture, de l’alimentation et de la bioéconomie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.