Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Laurent Wauquiez, VRP d’Orange et des constructeurs étrangers de tablettes

Le ministre de l’Enseignement supérieur vante la toute nouvelle offre d’Orange destinée aux étudiants. Pour 1 euro par jour, ils pourront disposer d’une tablette Apple ou Samsung avec abonnement 3G. L’offre, alléchante, ne sera accessible qu’à 0,42 % des étudiants, et exclut le français Archos.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Laurent Wauquiez, VRP d’Orange et des constructeurs étrangers de tablettes
Laurent Wauquiez, VRP d’Orange et des constructeurs étrangers de tablettes © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le 30 septembre 2011, Orange a lancé une formule pour les étudiants comprenant une tablette et un abonnement au prix d’un euro par jour pendant deux ans. Curieusement, l’opérateur a bénéficié d’un responsable de promotion de luxe, Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur.

Dans un entretien accordé au quotidien gratuit Direct Matin, il a en effet annoncé cette offre avant Orange. Deux tablettes sont proposées au choix, un iPad 2 d’Apple et un Galaxy Tab de Samsung. On remarque que le français Archos, dont les tablettes n’ont pas à rougir de leur rapport performances/prix, est absent.

Laurent Wauquiez, dans son enthousiasme, dérape sur la technique. À le lire, on a l’impression qu’en dehors d’une connexion 3G, point de salut : "Ca n’a rien à voir d’avoir un poste fixe en bibliothèque et la possibilité de prendre des notes en direct, de lire le journal dans les transports ou de s’échanger des fichiers sur les campus". Toute choses que l’on peut réaliser en Wi-Fi, à la lecture en direct d’un journal près. On pourra aussi discuter de l’intérêt d’une tablette pour prendre des notes en cours, par rapport à un netbook.

Plus étonnant, le tacle du ministre vis-à-vis des autres opérateurs : "Orange est en train de donner une leçon à tout le monde. Je regrette que, dans un premier temps, les autres ne soient pas là". SFR préfère ne pas commenter. Bouygues Telecom, lui, indique juste qu’il ne se positionne pas sur cette offre.

Le communiqué d’Orange, publié dans la matinée, douchera encore un peu plus un éventuel enthousiasme. L’offre est en fait limitée aux 10 000 premiers abonnés (soit 0,42 % des 2,4 millions d’étudiants). Et le forfait 3G est limité à un gigaoctet par mois. Au-delà, il faudra payer 3 euros par tranche de 100 mégaoctets. Autant dire la porte ouverte à des dépenses incontrôlées.

Chez Bouygues Telecom, un forfait 3G limité à un gigaoctet est facturé 19,90 euros par mois. Mais au-delà d’un gigaoctet, il reste possible de naviguer avec un débit réduit.

Avec une tablette Archos 9G de 8 pouces (250 euros) avec une clé 3G (49 euros), le coût sera de 777 euros sur deux ans, contre 731 pour l’offre d’Orange. Mais, là, c’est sans engagement, avec la possibilité de modifier sa recharge chaque mois ou de la suspendre, tout en ayant la certitude de ne pas voir sa facture alourdie par des dépassements.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

richard
06/10/2011 09h18 - richard

Vincent Delahaye, sénateur-maire de Massy (Essonne) ne comprend pas le choix du Gouvernement. Archos est un champion national, une PME exemplaire. Il faut l'encourager. Il a saisi Laurent Wauquiez pour lui demander de revoir sa copie.

Répondre au commentaire | Signaler un abus