Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

LDLC se lance dans la création d'attractions en réalité virtuelle avec "Catch the Dragon"

Vidéo Le spécialiste de la vente de matériel informatique LDLC ouvre un studio de réalité virtuelle dédié à la création d'expériences de divertissement hors domicile. La première création du LDLC VR Studio, "Catch the dragon", voit deux équipes de 2 à 3 joueurs s'affronter dans un espace de 200 m² afin de récupérer le plus de fois possible une tête de dragon.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

LDLC se lance dans la création d'attractions en réalité virtuelle avec Catch the Dragon
LDLC se lance dans la création d'attractions en réalité virtuelle avec "Catch the Dragon" © LDLC VR Studio

Encore un nouveau venu parmi les studios de création de jeux en réalité virtuelle ! Le groupe LDLC, spécialisé dans la vente de matériel informatique, a annoncé jeudi 16 janvier 2020 le lancement de LDLC VR Studio. Il est spécialisé dans la création de contenus pour le divertissement hors du domicile, et commercialise déjà son premier jeu, baptisé "Catch The Dragon".

 

Deux équipes qui s'affrontent

"Catch the dragon est à la fois un jeu de coopération et de compétition qui se déroule dans un univers un peu fantastique", explique Laurence Lacombe, directrice des systèmes d'informations de LDLC. Deux équipes de 2 à 3 joueurs s'affrontent pendant une vingtaine de minutes. Le but ? Récupérer le plus de fois possible la tête de dragon qui est située au milieu de l'arène.

 

Une fois équipé d'un ordinateur sac à dos, d'un casque VR et des contrôleurs associés, chaque joueur choisit sa classe de personnage : un mage ou un archer. Les joueurs sont séparés en deux camps : le "Chaos" et l'"Ordre". Pour s'assurer de dominer la partie, ils sont amenés à tuer les personnages de l'autre équipe. "L'archer reproduit le vrai geste du tire à l'arc, précise Laurence Lacombe, et le mage tire de l'énergie à l'aide de son bâton". Après 10 minutes de jeu, les joueurs permutent de camp. Il est alors possible de poursuivre l'expérience avec la même classe de personnage ou d'en changer.

 

 

Un nouveau jeu en développement

Pour l'instant, "Catch the dragon" est accessible uniquement à l'espace MultiWorld de Bourgoin-Jallieu, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes au prix de 32 euros par personne. LDLC VR Studio "est en discussions avec d'autres salles de réalité virtuelle", assure Laurence Lacombe. Mais cette expérience en "free roaming" (dans laquelle les joueurs se déplacement physiquement) nécessite un espace de 200 mètres carrés, ce qui limite le nombre d'établissements compatibles.

 

Le studio de réalité virtuelle planche déjà sur une nouvelle expérience qui pourrait voir le jour au deuxième trimestre 2020. LDLC VR Studio cherche à "proposer une expérience complètement différente sur une surface différente", précise Laurence Lacombe, qui n'en dira pas beaucoup plus. Le studio, qui réfléchit à développer des expériences sur des espaces plus petits, pourrait aussi réaliser des jeux en réalité virtuelle "statiques" dans un espace standard de 9 mètres carrés.

 

Des recrutements à venir

Le studio est pour le moment composé d'une équipe de six personnes basée en région lyonnaise. LDLC prévoit cependant des recrutements cette année afin de se donner les moyens d'atteindre ses ambitions. Mais LDLC VR Studio n'aurait pour l'instant pas d'objectifs chiffrés, que ce soit pour ses ventes ou le nombre de productions à réaliser. Le studio ne se ferme aucune porte et pourrait même, pourquoi pas, ouvrir sa propre salle un jour.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media