Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le blocage des sites de streaming en France offre un boulevard à Netflix

Le 28 novembre, la justice française a imposé le blocage et le déréférencement des sites internet permettant de regarder des films et séries télévisées par streaming vidéo. Une décision qui pourrait bien accélérer l'arrivée du géant américain Netflix, le leader de la vidéo à la demande sur abonnement, dans l'Hexagone avant 2015.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le blocage des sites de streaming en France offre un boulevard à Netflix
Le blocage des sites de streaming en France offre un boulevard à Netflix © D.R. - Netflix

Haro sur le streaming. Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a ordonné, le 28 novembre, le déréférencement et le blocage pour douze mois de seize sites internet de streaming du portail Allostreaming (dpstream.tv, fifostream.net, alloshowTV.com, alloshare.com, allomovies.com...).

Selon le jugement, les fournisseurs d'accès français vont devoir prendre des mesures pour empêcher "l’accès aux noms de domaine litigieux par les abonnés", et les moteurs de recherche bannir de leurs alogorithmes de recherche les sites incriminés.

Après la levée de boucliers dans la webosphère hexagonale, l'heure est au repli vers les alternatives. Et l'un des services qui pourrait bien éclaircir l'horizon des millions de webspectateurs français pourrait être Netflix.

Cet ogre de la vidéo qui envahit peu à peu l'Europe

Créé en 1997 aux Etats-Unis, ce site de contenus à la demande diffusés en streaming a vu son audience exploser au cours des dernières années outre-Atlantique. Il a conquis un Américain sur trois entre 20 et 50 ans via abonnement (7,99 dollars par mois pour l'accès à un catalogue de 10 000 films et 3 000 séries), il représente plus de 30 % du trafic Internet en Amérique du Nord les soirs de forte audience, il est devenu la chaîne internet la plus regardée au monde et s'est même mis à produire ses propres contenus (notamment la série plébiscitée House of Cards, de David Fincher).

Lentement, il envahit l'Europe, avec des lancements en 2012 au Royaume-Uni, en Irlande, en Suède, au Danemark, en Norvège, en Finlande, et en septembre 2013 aux Pays-Bas.

Une infiltration dans les contenus français via le Luxembourg ?

Des signes annonciateurs du débarquement de Netflix en France sont fréquemment disséminés dans la webosphère hexagonale. Si le réseau hésite encore à s'implanter, la décision du TGI de Paris du 28 novembre pourrait bien aider ses dirigeants à se décider.

Négociation des droits avec les nombreux intermédiaires (chaînes payantes, gratuites, publiques et privées, majors, opérateurs internet...), public français encore très télévore, freins législatifs... les obstacles demeurent multiples, mais Netflix pourrait rapidement choisir de les affronter.

Une infiltration via le Luxembourg, où il devrait débarquer prochainement, constituerait pour l'ogre de la vidéo un bon point d'ancrage pour tester la diffusion de contenus en français.

Elodie Vallerey

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media