Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Bordelais Loisirs Enchères lève 4 millions d'euros

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Créé en 2014, Loisirs Enchères est devenu le numéro un en France de la réservation de loisirs et de vacances aux enchères en ligne. Avec cette levée de fonds de 4 millions d'euros, son ambition est de dépasser les 100 millions d'euros en 2022

Le Bordelais Loisirs Enchères lève 4 millions d'euros
Le Bordelais Loisirs Enchères lève 4 millions d'euros © Loisirs Enchères

Fondée en 2014, la société bordelaise Loisirs Enchères, qui propose d'acheter aux enchères ses loisirs et vacances pour bénéficier de prix cassés, rassemble aujourd'hui plus de 650 000 membres et plus de 1 200 partenaires en France et à l’étranger. Elle s'apprête à franchir une nouvelle étape de son développement avec une levée de fonds de 4 millions d'euros auprès du Fonds Ambition Numérique (FAN) de Bpifrance, de Galia Gestion, GSO Innovation et de Crédit Agricole  Aquitaine Expansion.


Objectif : 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2022

Cette opération va lui permettre de mieux mailler le territoire et d'avoir une offre plus exhaustive sur les hébergements, week-end, voyages, gastronomie, sport-aventure, billetterie, bien-être. "La levée de fonds va nous aider à atteindre sous cinq ans les 100 millions de chiffre d’affaires (la société ne communique pas son chiffre d'affaires actuel, ndlr). Nous souhaitons devenir le référent pour tous ceux qui veulent acheter leurs loisirs aux enchères, grâce à une couverture régionale et nationale la plus complète possible, couplée à la gamme d’offres la plus riche", insiste Frédéric Bonfils, directeur général de Loisirs Enchères, le patron depuis juillet 2018, ex-ancien du géant américain Groupon.

Il faut dire que le concept est plein essor, car il intéresse aussi les professionnels du tourisme qui y voient un moyen d’optimiser et d’augmenter leur taux d’occupation de 15 à 50% tout au long de l’année. Il s'inspire de la réussite du site VakantieVeilingen, aux Pays-Bas. Ces développements vont amener Loisirs Enchères à recruter une trentaine de nouveaux salariés d'ici fin 2019 : commerciaux, techniciens développeurs, planificateurs d’enchères et spécialistes en marketing digital.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale