Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le câble sous-marin transatlantique de Facebook est arrivé à Bordeaux

C'est l'opérateur Orange, partenaire du projet pour sa partie française, qui était à la manœuvre. Plus tôt cette année, il avait fait "atterrir" un autre câble de cette envergure, celui de Google.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le câble sous-marin transatlantique de Facebook est arrivé à Bordeaux
Atterrissement du câble "Amitié" au Porge. © Orange

On a tendance à l'oublier, mais Internet n'est pas immatériel. Une connexion, ce sont des câbles. Et l'un des principaux projets de câble transatlantique concernant l'Hexagone vient "d'atterrir" près de Bordeaux, sur une plage à Porge en Gironde. C'est l'opérateur Orange, partenaire pour la partie française de ce projet initié par Facebook et construit par Alcatel Submarine Networks, qui était responsable de l'opération. Celle-ci a nécessité un forage horizontal à 20 mètres sous la plage et la dune, afin de limiter l'impact sur l'environnement et notamment la forêt.

Ce câble, baptisé "Amitié", relie le Massachusetts aux États-Unis à Porge en France et Bude en Angleterre. Il mesure 6800 km et embarque en tout 16 paires de fibre optique. Sa mise en service est prévue début 2022.
 


"Dunant" et "Amitié", les deux méga-câbles de Google et Facebook
Orange bénéficiera de deux paires de fibres optiques sur ce câble, offrant une capacité pouvant aller jusqu’à 23 Tbps chacune. Il sera également en charge de l’exploitation et de la maintenance de la "station d’atterrissement", qui constitue le centre de transmission. Orange fournira les liens terrestres au départ de cette station vers Bordeaux, puis Paris et Lyon, et enfin le reste de l’Europe grâce à un réseau de fibres optiques. L'opérateur indique aussi que le câble permettra l’implantation de nouveaux data centers dans la région de Bordeaux.

Récemment, un autre câble transatlantique ("Dunant") a été mis en service en Vendée. Ce dernier était le projet de Google. En moyenne, le trafic entre l’Europe et l’Amérique du Nord double tous les deux ans, ce qui nécessite d'investir dans de nouvelles infrastructures pour absorber cette hausse. A eux deux, "Dunant" et "Amitié" auront une capacité supérieure à celle de tous les câbles transatlantiques précédents, d'après Orange.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.