Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Campus Cyber, "lieu totem" de la cybersécurité française, ouvre enfin ses portes

Le Campus Cyber est enfin lancé ce mardi 15 février. L'établissement situé à Puteaux rassemble des industriels, des start-up, des services de l'Etat, des associations et des acteurs de la recherche autour de la sécurité informatique. Le but : créer une vitrine des solutions françaises dans l'espoir de peser face aux géants américains et chinois du secteur.
mis à jour le 15 février 2022 à 16H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Campus Cyber, lieu totem de la cybersécurité française, ouvre enfin ses portes
Le Campus Cyber, "lieu totem" de la cybersécurité française, ouvre enfin ses portes © Campus Cyber

C'est le top départ pour le Campus Cyber, nouveau "lieu totem" de la filière de la sécurité informatique en France, comme aime le surnommer le gouvernement. Initialement prévue pour octobre 2021, son inauguration a finalement eu lieu ce mardi 15 février 2022 en présence du président de la République, Emmanuel Macron. Les membres de cette nouvelle structure pourront investir les lieux dès demain.

Au coeur de la Défense
Le Campus Cyber est situé dans le quartier Bellini à Puteaux sur le boulevard circulaire de Paris, dans les Hauts-de-Seine. Composé de 26 000 mètres carrées, l'immeuble de bureau – propriété d'Altera – va accueillir des entreprises (grands groupes, PME et start-up), des services de l'Etat, des organismes de formation, des acteurs de la recherche et des associations. Une série d'actions sera mise en place visant à fédérer la communauté de la cybersécurité et créer une synergie entre ces différents acteurs.

Le Campus Cyber repose sur quatre piliers : les opérations, l'innovation, la formation et la mobilisation. Le module "opérations" vise le partage des données pour renforcer la capacité de chacun à maîtriser le risque numérique. L'angle "innovation" consiste au développement de synergies entre les acteurs publics et privés pour orienter l'innovation technologique et renforcer son intégration dans le tissu économique. Il se matérialisera dans des programmes communs qui rassembleront les industriels, start-up et centres de recherche. Des aides à la formation initiale et continue des différents publics (agents de l'Etat, salariés, étudiants, personnels en reconversion…) seront également proposées.

Le Campus Cyber recevra également des événements propices aux échanges et à la découverte des évolutions de la société numérique de confiance. Les équipes accompagneront la réalisation de conférences, podcasts, tables rondes, job dating, expérimentations ou encore des speed dating investisseurs. 

Michel Van Den Berghe, ancien d'Orange, nommé directeur
Le Campus Cyber a été créé à l'initiative d'Emmanuel Macron dans le contexte de la structuration de la filière par le Comité Stratégique de Filière (CSF) Industries de sécurité. En juillet 2019, le Premier ministre de l'époque Edouard Philippe a mandaté Michel Van Den Berghe, actuel président du Cyber Campus et ancien directeur général d'Orange Cyberdefense, pour examiner l'opportunité et la faisabilité de ce projet.

"Eu égard à l'avance prise par certains de nos compétiteurs outre-Atlantique ou en Asie, il convient de doter rapidement l'Europe du cadre propice à la création de cette communauté cyber. C'est la raison pour laquelle j'insiste sur la nécessité d'avancer sans tarder sur la constitution de ce Campus Cyber, qui devrait pouvoir débuter ses activités au cours du premier semestre 2021", écrivait Michel Van Den Berghe dans un dossier consacré à ce projet. 

Des entreprises étrangères présentes en tant que partenaires
Les choses ont donc mis du temps à se mettre en oeuvre. Aujourd'hui, le Campus Cyber est constitué de deux catégories de participants : les membres et les partenaires. Parmi ses membres, on trouve des industriels – tels qu'Airbus, Atos, Alstom, Bouygues, Safran – des start-up comme Gatewatcher, Quarkslab, Sekoia, Withings, des centres de recherches et des organismes publics, tels que l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil)... Parmi les partenaires, on trouve également des entreprises étrangères comme Amazon, Cisco, Dell, Oracle ou encore IBM

Le calendrier des événements du Campus Cyber n'est pas encore connu. Un appel à projets, clôturé le 29 octobre dernier, pour soutenir des projets innovants a été lancé par Cédric O, le secrétaire d'Etat à la transition numérique et aux communications électroniques, lors du FIC à Lille. 

Le Campus Cyber s'inscrit dans un moment fort pour la France. Présidente du Conseil de l'Union européenne pour 6 mois, elle souhaite pousser certains dossiers liés à la sécurité informatique, telle que la révision de la directive "Network and information security" (NIS) qui encadre la sécurité des opérateurs de services essentiels (OSE). 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.