Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le casse-tête du design de l'interface du Coyote S, l'avertisseur avec caméra embarquée

C’est l’agence Caiman Design qui a signé le design de l’interface du nouveau Coyote S, présenté au Mondial de l’automobile 2014. Un chantier réalisé en 4 mois à partir d’un cahier des charges aux exigences contradictoires.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le casse-tête du design de l'interface du Coyote S, l'avertisseur avec caméra embarquée
Le casse-tête du design de l'interface du Coyote S, l'avertisseur avec caméra embarquée © Coyote

Si le design des voitures s’inspire des smartphones, le nouveau Coyote, lui, s’inspire de l’univers de la voiture connectée. C’est du moins l’option retenue par l’équipe de Caiman Design à qui Coyote a confié la refonte de l’interface de son avertisseur, présenté au Mondial de l’automobile 2014. Un travail mené tambour battant durant 4 mois par 3 designers de l’agence, Coyote System ayant décidé en mai de présenter en octobre, une nouvelle version de son assistant à la conduite.

"Il ne s’agissait pas d’une simple évolution, mais plutôt d’une refonte totale", annonce Fabien Pierlot, fondateur de Coyote System, qui précise avoir demandé à la fois à l’agence "une interface utilisateur en rupture, afin d’intégrer des fonctionnalités innovantes", mais en souhaitant en même temps "réinventer l’interface du Coyote 'dans la douceur', l’impératif étant de renouveler sans révolutionner afin d’apporter toujours plus de confort au conducteur." Bref, tout changer sans que cela ne se voit !

réalité augmentée

Un défi qu’a relevé Armand Billard, fondateur dirigeant de Caiman Design. "Si le boîtier comporte toujours ses trois boutons d’alerte, pour l’interface, nous avons tout remis à plat, tant en matière d’expérience utilisateur que d’interface utilisateur", explique-t-il. En langage clair, en complément des critiques et des attentes des clients remontées par Coyote, l’agence a étudié le profil et les habitudes des utilisateurs (des CSP, CSP+ de plus de 40 ans qui roulent plus de 30 000 kilomètres par an et préfèrent encore un appareil par usage, plutôt qu’un smartphone à tout faire) pour ensuite dessiner l’interface la mieux adaptée à leurs usages. Le problème majeur étant de régler les alertes multiples, plus ou moins simultanées.

Résultat, outre 3 les boutons historiques des Coyote, qui permettent de valider ou signaler une perturbation, l’écran tactile a été redessiné pour hiérarchiser l’information. À gauche, un espace de communication sur les paramètres de la voiture (respect de la vitesse limite autorisé, proximité des autres utilisateurs Coyote, le temps de parcours...) et à droite, rien, s’il ne se passe rien. Sinon, une sorte de ligne de temps présente les incidents de parcours, travaux, bouchons, accidents et leur résolution... du plus proche en bas, au plus lointain en haut. Une troisième vue, affichée à la demande, permet de montrer des informations en réalité augmentée sur l’image de la route, les nouveaux coyotes disposant d’une caméra au dos.

versions iOS et Android

Côté esthétique, le fond noir et une typographie très épurée, inspirés du graphisme des nouveaux tableaux de bord numériques, ont été retenus. L’interface et les données sont compatibles avec un standard émergent de la voiture connectée, Mirror Link, qui permet d’afficher les données directement sur le système digital des voitures. Le pilotage peut se faire en mode vocal. Et même si le boîtier représente 90% du marché, des versions iOS et Android ont aussi été développées pour les "digital natives" qui concentrent sur leur smartphone toutes leurs applications. Ce que les spécialistes appellent la "convergence digitale". Mais là aussi, il a fallu repenser les boutons d’alerte directement sur l’écran et diviser les zones d’affichages pour s’adapter à la taille des smartphones. Sans parler de la gestion des différentes versions d’OS.

 Aurélie Barbaux

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale