Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'innovation utile, le parti-pris du Cegid Innovation Store

L’éditeur lyonnais de solutions a inauguré en février 2019 la 3e édition du Cegid Innovation Store, son showroom d’innovations dédié au commerce. L'éclairage de Nathalie Echinard, directrice de l’activité retail, autour des applications très concrètes en point de vente.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'innovation utile, le parti-pris du Cegid Innovation Store
Le Cegid Innovation Store © Cegid

Back to basics ? Si le Cegid Innovation Store regorge d’innovations dédiées au retail, l'éditeur de solutions a souhaité insuffler dans son laboratoire une approche qui remet l’innovation au centre du point de vente dans son ensemble. Pour la 3e édition, Cegid a repensé son showroom et l’a agrandi en dédiant un espace de démonstration à la réserve, pour une surface de 50 m² soit 15 m² supplémentaires : "L’arrière boutique est le lieu de l’omnicanalité", précise Nathalie Echinard, directrice de l’activité retail. C’est là que sont organisés les dispositifs liés au click&collect, à l’e-réservation. Montrer cet espace permet de montrer le rôle essentiel de la logistique pour le point de vente".

 

LA RFID, du stock aux réseaux sociaux

Emblématique de cette vision omnicanale, la technologie RFID, utilisée à la fois pour le pilotage des stocks, l’encaissement et l’analyse des interactions clients sur les réseaux sociaux ou le web concernant leur expérience d’achat et les produits identifiés ou achetés. "La RFID est utilisée de l’arrivée de la marchandise à la vente et au-delà", poursuit Nathalie Echinard.

 

Cegid travaille ainsi avec Primo1D, une start-up qui encapsule des circuits électroniques dans un tissu qui devient connecté, et qui fournit ainsi un outil de traçabilité utilisé dans la gestion d’inventaires, la limitation des fraudes ou encore la facilitation des retours. "A l’ère du commerce unifié marqué par la convergence offline-online et la multiplication des points de contact, il est essentiel de saisir toutes les opportunités de vente et de croissance en s’appuyant sur les solutions retail, magasins et back-store les plus performantes", explique-t-on chez Cegid. 

 

Des innovations qui collent aux usages

Ouvert en 2010 à Lyon et conçu comme une boutique, le Cegid Innovation Store rassemble les dernières innovations conçues par Cegid et ses partenaires. Si depuis ses débuts, il est constamment enrichi de nouveautés, d’autres innovations ont quant à elles été abandonnées, comme les vitrines connectées. "Aujourd’hui, il faut que l’innovation soit utile pour les métiers que nous adressons, résume Nathalie Echinard. Certes c’est un laboratoire, mais il faut que les tests démontrent son intérêt". Nedap propose ainsi un outil de surveillance des articles utilisant lui aussi la RFID, comme Frequentiel qui édite des logiciels et services RFID pour améliorer la gestion de production, la gestion des stocks, le transport et la logistique.

 

D’autres innovations sont mises en situation pour démontrer que les technologies doivent avoir avant tout des applications concrètes. C’est le cas de bon nombre de solutions mobiles dédiées aux vendeurs, comme Shopping/Cataloging/Clientelling de Cegid (application pour vendeur élaborant les scenarii possibles de vente) ou la solution d'Adyen (paiement mobile). Parmi les autres autres technos mises en avant, un robot Pepper dédié à l'accueil en magasin pour favoriser les interactions avec les clients, ainsi que les écrans connectés d'Intuiface (écran qui formule des informations sur les produits ou des recommandations via un QR Code) et Dynamic View (qui permet au client de se prendre en photo et demander l'avis de ses proches via mail ou réseaux sociaux). 

 

Pepper © Cegid

 

Les solutions d'autres start-up, comme Music Work (playlist générée selon l'identité de marque), V-Cult (réalité virtuelle dédiée à la formation), Valtech (catalogue produits en réalité virtuelle), High Connexion (appli pour montre permettant de recevoir une notification en cas d'e-réservation) ou Fitizzy (assistant shopping dédié aux mensurations), sont également exposées. "Dans l’ensemble, ce sont des innovations qui répondent aux usages. Elles ne sont pas nouvelles mais elles ont fait leurs preuves dans l’amélioration des performances commerciales". En tout, 25 entreprises, parmi lesquels Aures, Epson, HP,  Stackr, Visiativ et Zebra, sont partenaires du Cegid Innovation Store. 

 

Fitizzy © Cegid

 

Valtech © Nicolas Rodet

 

Capitaliser sur l'expérience in-store

A l’image de l’approche omnicanale qui touche aujourd’hui l’ensemble des retailers, l’heure n’est donc pas à la révolution technologique, mais à l'expérimentation et à l'amélioration. "Il y a quelques années, certains n’hésitaient pas à prédire la disparition des magasins, rappelle Nathalie Echinard. Or un magasin qui se réinvente, en proposant un service comme le wifi, un espace d’apprentissage ou de loisirs, attire les clients. L’aspect humain, qui s’oppose au conseil statique d’un site web, est aussi essentiel pour offrir une expérience différenciante". Parmi les exemples cités par la directrice retail, fraîchement revenue du NRF 2019, la marque cosmétique Glossier, "bluffante autant pour l’expérience en boutique que pour le produit vendu".

 

D'ailleurs, le secteur de la cosmétique est un excellent exemple de transformation omnicanale réussie. Confrontées à des difficultés liées à la mobilité et à l’encaissement du fait d'une exposition fréquente en corner, "les marques beauté ont adopté très tôt des outils pour aider les vendeurs à unifier les comptes clients, et sont ainsi très matures sur la gestion des programmes de fidélité".

 

"Le retail est entré dans l’ère du commerce unifié, conclut Nathalie Echinard. Les retailers ont besoin d’une plateforme omnicanale en temps réel et dans le cloud". Ce dernier point fait d’ailleurs l’objet d’une offre Cegid à ses clients en Asie, continent sur lequel elle opère également. La société vient par ailleurs de signer la marque australienne Aesop, à laquelle elle fournira une solution permettant de disposer d’une gestion des stocks unique, en temps réel et centralisée dans le cloud, et de réapprovisionner automatiquement les stocks des points de vente. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media