Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le centre aérospatial allemand présente son concept U-Shift, un véhicule autonome modulaire

Un consortium mené par le centre allemand pour l'aéronautique et l'astronautique (DLR), a présenté un premier prototype fonctionnel d'un véhicule modulaire autonome. Le concept U-Shift est conçu pour accueillir différentes capsules selon les usages du véhicule.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le centre aérospatial allemand présente son concept U-Shift, un véhicule autonome modulaire
Le centre aérospatial allemand présente son concept U-Shift, un véhicule autonome modulaire © DLR

Le centre allemand pour l'aéronautique et l'astronautique (Deutsches Zentrum für Luft und Raumfahrt, DLR) a dévoilé jeudi 17 septembre 2020 un concept de véhicule autonome et électrique. Celui-ci n'a pas vocation à être envoyé dans l'espace mais à circuler sur la planète Terre. Un projet qui a perçu environ 12 millions d'euros de la part du ministère des affaires Economiques, du Travail et du Logement du land de Bade-Wurtemberg.

Un châssis, plusieurs capsules
Le concept U-Shift est un véhicule modulaire qui est composé d'un châssis pouvant être équipé de différentes capsules. Ce véhicule est donc à la fois conçu pour la mobilité urbaine et la logistique mais peut aussi devenir un véhicule dédié à la vente de produits, comme un foodtruck. Le prototype présenté est contrôlé à distance, mais il sera entièrement autonome à terme.
 

Le véhicule est composé d'un châssis auquel différentes capsules peuvent être fixées.


L'unité de conduite U-Shaped contient tous les composants et systèmes techniques nécessaires pour la conduite autonome et électrique. Pour maximiser la rentabilité du véhicule, cette unité est conçue pour fonctionner 24h/24 lorsque cela est nécessaire. Les capsules, quant à elles, sont beaucoup moins coûteuses à produire et peuvent être utilisées pour différents cas d'usage. Il semble donc envisageable que plusieurs professionnels se mettent en commun pour acheter une unité U-Shaped puis la partage entre leurs différentes activités.

La capsule présentée pour le transport de passagers comporte 7 sièges et 1 strapontin. Une grande porte et une rampe permettent un accès facile pour les personnes à mobilité réduite. La capsule cargo est suffisamment spacieuse pour accueillir 4 "Euro palettes".

Le véhicule peut être utilisé pour un service de livraison du dernier kilomètre.

 

Et aussi pour le transport de personnes.

 

Un second prototype attendu pour 2024
"Les prototypes sont extrêmement importants, notamment pour l'adoption de concepts innovants par l'industrie automobile, les spécialistes de la logistique ou les fournisseurs de services de mobilité, explique Karsten Lemmer, DLR Executive Board Member for Energy and Transport. Ils permettent aux chercheurs et aux futurs utilisateurs de contribuer à améliorer la mobilité de demain".

Par exemple, les chercheurs doivent tester les interfaces possibles pour établir la communication entre le véhicule et les passagers ou les autres usagers de la route. Explication du mécanisme d'ouverture de porte, restrictions d'accès, flux d'informations : il faut lister les données devant être transmises à quelles catégories de personnes, et la meilleure façon de le faire.

Grâce à ce prototype les chercheurs vont aussi acquérir de l'expérience autour du système permettant d'accrocher les capsules et discuter avec des industriels qui veulent utiliser ou fabriquer ce véhicule. Les prochaines étapes visent à améliorer les performances du système de transmission, installer du matériel et des capteurs pour la conduite autonome, tester une nouvelle batterie et développer davantage le châssis et le dispositif de levage des capsules. Un programme chargé en perspective. Un second prototype pleinement autonome et capable d'atteindre une soixantaine de kilomètres par heure est attendu pour 2024.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media