Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le chasseur de bugs Stardust lève 800.000 euros

Levée de fonds Spécialisée dans le test et la validation de solutions numériques, la société marseillaise Stardust a enregistré en 2016 une progression de 60% de son chiffre d'affaires pour la deuxième année consécutive. Sa levée de fonds de 800 000 euros doit lui permettre de soutenir le même rythme les trois prochaines années en France et à l'international.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le chasseur de bugs Stardust lève 800 000 euros
Le chasseur de bugs Stardust lève 800.000 euros © stef. cande

Depuis sa création en 2011, la start-up marseillaise Stardust s'attèle à chasser les bugs des applications numériques (mobile, web, objets connectés...). Comme elle les cible avec succès, elle engrange les résultats en élargissant sans cesse son portefeuille de clients, depuis les géants du luxe comme L'Oréal à ceux du jeu (La Française des Jeux, PMU...) en passant par la grande distribution (Boulanger, Danone, Nespresso...), la banque-assurance (BNP Paribas...) ou l'industrie pharmaceutique (Sanofi). "Nos références font aujourd'hui notre force par rapport à la concurrence, admet François-Joseph Viallon, son président et cofondateur avec Guillaume Gimbert et Delphine Guyot. Toutes les marques qui ont un enjeu d'image ou de qualité de leurs transactions pour ne jamais décevoir les utilisateurs de leurs applications ont intérêt à tester en amont leurs solutions et nous sollicitent. Mais nous nous adressons aussi aux PME confrontées aux mêmes exigences".

 

Gouvernance renforcée

Comme en 2015, Stardust a enregistré en 2016 une croissance de 60% de son chiffre d'affaires. Implantée à Marseille, Paris, Lille et Montréal (Canada), l'entreprise vient de concrétiser une levée de fonds de 800 000 euros auprès d'investisseurs privés. Ces nouveaux moyens répondent à un objectif : préserver le même rythme de progression organique durant les trois prochaines années, étoffer la gouvernance et l'effectif de la société et poursuivre l'expansion internationale, de l'ordre de 20% de son activité aujourd'hui. "Actuellement, Stardust emploie plus de 60 collaborateurs, mais nous atteindrons la centaine fin 2017, en recrutant pour moitié sur la production, à savoir des testeurs qualifiés, pour un quart sur la R&D et l'autre quart sur la prospection commerciale. Des cadres de haut niveau vont aussi nous rejoindre, à commencer par un directeur administratif et financier et un directeur opérationnel".

 

Ecosystème de partenariats

Stardust fait le choix d'un mode de développement axé à la fois sur la proximité et l'accompagnement de sa clientèle dans la réalisation d'opérations de tests, soit chez eux, soit dans ses laboratoires de Marseille et Montréal ou à travers sa plate-forme de "crowdtesting" qui mobilise des testeurs dans 51 pays. "Nous voulons également construire un écosystème de partenaires susceptibles d'engendrer des besoins de tests chez leurs propres clients", poursuit François-Joseph Viallon. Stardust sera présente au Mobile World Congress de Barcelone du 27 février au 2 mars 2017. A l'horizon 2018, elle vise les 8 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale