Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Chinois Cheetah Mobile annonce la commercialisation de son robot autonome Fanbot

Vu ailleurs Fanbot est un distributeur automatique mobile destiné aux zones à fort trafic comme les centres commerciaux, les magasins, les stades ou encore les hôtels. L’entreprise chinoise Cheetah Mobile utilise la technologie biométrique afin d’identifier les clients les plus susceptibles d’acheter.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Chinois Cheetah Mobile annonce la commercialisation de son robot autonome Fanbot
Le Chinois Cheetah Mobile annonce la commercialisation de son robot autonome Fanbot © Cheetah Mobile

Cheetah Mobile a annoncé le 21 décembre la commercialisation à l’international de son robot mobile baptisé Fanbot dans un communiqué.

Ce robot autonome, plutôt massif, est une sorte de distributeur automatique ambulant, et qui utilise le système de navigation propriétaire HDLE. Il détecte les obstacles et peut transporter jusqu'à 66 références différentes. L’idée est de fournir aux consommateurs une offre principalement composée de produits de snacking et des boissons, mais aussi des produits d'hygiène ou des fournitures.

La biométrie au coeur du dispositif
Fanbot est doté d’un écran tactile mais le consommateur peut payer et récupérer son produit via une application mobile. Mais la prouesse technologique est ailleurs. Doté de multiples capteurs, le Fanbot utilise la technologie biométrique, et non la reconnaissance faciale, insiste la société chinoise, pour identifier les clients potentiels.

La température corporelle est l’une des principales caractéristiques biométriques recherchées par le robot. Or "les personnes de sexe et de groupe d'âge différents ont des températures corporelles différentes, explique la société, citée par le média The Spoon. Les personnes heureuses et détendues ont également des températures corporelles différentes de celles qui sont déprimées et anxieuses". La voix est une autre caractéristique prise en compte.

Ces données permettent au robot de détecter le sexe, la tranche d'âge et "les émotions" des personnes situées dans un rayon de 5 mètres et il utilise des algorithmes pour déterminer le client auquel il doit s’adresser. Lorsqu’il a identifié une cible potentielle, le robot s’approche du client et engage une conversation. Selon la société chinoise, la solution permet en effet, dans le cas d’une famille à côté d'un homme seul, "de détecter automatiquement la famille comme étant les meilleurs clients potentiels puis l'adulte le plus pertinent". Par ailleurs, si le robot vend des produits de beauté, "il est plus susceptible d’aborder davantage les femmes que les hommes".

Une analyse des interactions en temps réel
Fanbot a été pensé pour se déplacer dans les zones à fort trafic comme les centres commerciaux, les magasins, les stades, les hôtels, les cinémas, les bibliothèques et les aéroports, explique l’entreprise de Pékin. Lorsque la batterie ou le stock est faible, le Fanbot se dirige automatiquement vers la station de charge ou le point de réapprovisionnement.

La société tech chinoise, connue pour avoir développé les applications Battery Doctor, Clean Master, Duba Anti-virus, fournit des solutions robotiques basées sur les technologies d’intelligence artificielle. Elle propose avec Fanbot une suite logicielle baptisée FANOS 3.0 qui comprend une plateforme de gestion des ventes et réalise des sondages, des rapports de performance, et étudie les données d'engagement.

Un taux de conversion de 75,3%
Cheetah Mobile affirme avoir déjà réussi à commercialiser Fanbot en Chine. Elle ajoute que le volume des ventes est quatre fois supérieur à celui d'un distributeur automatique fixe, le Fanbot réussissant à vendre une boisson toutes les 110 secondes. Elle revendique 605 477 interactions et 455 925 transactions, soit un taux de conversion de 75,3%.

A l’heure du commerce sans contact, les robots, notamment en matière de livraison, se multiplient. Yo-Kai Express planchent également sur un distributeur automatique mobile, BIB Technologies a dévoilé l'Automato, qui est un automate mobile électrique transportant des compartiments remplis de nourriture. LG a annoncé de son côté développer des robots dédiés à la livraison de plats dans les restaurants en partenariat avec Woowa Brothers, propriété de l’Allemand Delivery Hero. Un projet qui s’inscrit dans une stratégie plus large pour LG, qui teste déjà ses CLoi ServeBots dans les restaurants de l’enseigne CJ Foodville.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media