Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le CHU de Dijon a recruté un médecin spécialiste en intelligence artificielle

A la fois formé en biologie médicale, en bio-informatique et en informatique en école d’ingénieur, le profil atypique du docteur Davide Callegarin a conduit le CHU de Dijon à lui offrir un poste de médecin spécialiste en intelligence artificielle au sein de son laboratoire de génétique chromosomique et moléculaire. Cette nomination est une première en France.
mis à jour le 20 janvier 2020 à 10H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le CHU de Dijon a recruté un médecin spécialiste en intelligence artificielle
Le professeur Patrick Callier (à gauche) et le docteur Davide Callegarin (au centre) veulent utiliser des techniques d'intelligence artificielle pour faciliter l’analyse des données génétiques. © Pierre ATHIAS

Au sein du laboratoire de génétique chromosomique et moléculaire (GCM) du centre hospitalier universitaire (CHU) de Dijon, le docteur Davide Callegarin va développer des applications et des logiciels pour faciliter l’analyse des données. En intégrant l’intelligence artificielle à son travail, le nouveau médecin du CHU dijonnais œuvre à booster le centre de calculs amené à traiter les 10 000 analyses annuelles du service.

 

Apporter une aide au diagnostic

"Nous voulons donner à la machine de nouvelles capacités pour augmenter ses performances et atteindre un niveau de réalisation des tâches similaire à l’être humain", explique le professeur Patrick Callier, qui dirige le laboratoire. Aux dires des deux médecins, la machine sera susceptible d’apporter un deuxième avis à partir des données analysées et ainsi apporter une aide au diagnostic aux professionnels de santé. "Rien ne remplacera l’expertise médicale. Appliquer l’intelligence artificielle à des problématiques spécifiques va apporter au médecin une vision complémentaire pour renforcer sa prise de décision en s’appuyant sur les nombreuses données fournies par la génétique", insiste le responsable du service GCM.

 

La technologie aura également pour mission d’automatiser les tâches répétitives afin que les médecins et techniciens puissent consacrer plus de temps et toutes leurs compétences aux tâches à forte valeur ajoutée. L’analyse des anomalies génétiques devrait ainsi être optimisée.

 

Un poste encore unique en France

Un objectif qui repose notamment sur les épaules de Davide Callegarin, nommé en janvier 2020 au poste, unique en France, de médecin spécialiste en intelligence artificielle. Initialement formé dans une école d’ingénieur en informatique, cet Italien a finalement choisi de s’orienter vers la médecine tout en continuant à s’intéresser à l’univers numérique. Après son externat tourné vers la biologie médicale, le jeune médecin a complété son cursus d’un master en bio-informatique.

 

"Ses doubles connaissances donnent au docteur Callegarin la capacité de créer des programmes informatiques dont nous avons besoin tout en comprenant l’enjeu médical qui s’y rattache. Il conçoit de nouveaux outils pertinents et nous fait gagner beaucoup de temps" se réjouit le professeur Patrick Callier. Le responsable du service GCM espère à terme créer un laboratoire autour de l’intelligence artificielle et de son nouveau médecin afin de mener des recherches destinées à faciliter le parcours du patient.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media