Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le classement Interbrand 2013 illustre le pouvoir considérable mais concentré des géants high-tech

Apple, Google, Samsung… La high-tech truste la tête du Best Global Brands 2013, classement mondial des marques en fonction de leur valeur. Mais la concurrence est rude dans le secteur : certaines marques, comme Nokia dégringolent.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Eclipsé. Coca Cola se voit ravir la première place du classement Best Global Brands 2013, qui hiérarchise les marques en fonction de leur valeur. Apple et Google sont passés devant.

Cette évolution du trio de tête est symbolique de la dynamique à l’œuvre dans le reste du classement réalisé par le cabinet d'analyse Interbrand : les nouvelles technologies prennent le pouvoir. Ce secteur très concentré (seules 12 marques sont suffisamment significatives aujourd'hui pour faire partie de la liste) a un poids très important dans le Best Global Brand. La valeur de marque combinée de la high-tech s’élève à 443 milliards de dollars, soit près du tiers de la valeur totale des 100 marques du classement (1,5 trillions de dollars).

Facebook gagne du terrain

Dans le top 10, sept griffes appartiennent au monde des nouvelles technologies. Sur les cinq marques dont la valeur augmente le plus, quatre sont aussi issues de ce secteur : Facebook, Google, Apple et Amazon. Facebook vaut désormais 7,732 milliards de dollars, soit 43% de plus qu’en 2012. C’est la plus forte progression du classement. L’entreprise profite d’un nombre croissant d’utilisateur dans les pays émergents : sa base d’abonnés a augmenté de 26% depuis 2012. Samsung a dépassé Apple dans la vente de smartphones en 2011. Depuis, la valeur de la marque s’est envolée, + 40% en 2012 et +20% en 2013.

Mais la technologie est un secteur compétitif où les chutes peuvent être brutales : BlackBerry, qui était autrefois à la pointe de sa catégorie, sort en 2013 du Best Global Brands. La valeur de la marque a été plombée par les très mauvais résultats du groupe au deuxième trimestre 2013 : près de 1 milliard de dollars de perte nette. Nokia recule à la 57e place et perd 65% de sa valeur.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale