Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le cloud génère 75% des bénéfices d'Amazon et croit 2 fois plus vite que son e-commerce

Amazon Web Services, l’activité d’Amazon dans le cloud computing, s’impose comme la vache à lait du géant américain de l’e-commerce. Alors qu’elle représente moins de 9% du chiffre d'affaires total, elle génère 75% de ses bénéfices. Et croît deux fois plus vite que l'activité historique. Une performance qui en fait un pilier stratégique pour le groupe de Jeff Bezos.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le cloud génère 75% des bénéfices d'Amazon et croit 2 fois plus vite que son e-commerce
Jeff Bezos, PDG d'Amazon, fait du cloud un axe stratégique © Wikimedia commons - Steve Jurvetson - c.c.

Amazon Web Services, le bras armé d’Amazon dans le cloud computing, s’impose de plus en plus comme la vache à lait du géant mondial de l’e-commerce. Sur les 12 derniers mois comptables, d’octobre 2015 à septembre 2016, cette activité affiche un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards de dollars. Soit seulement 8,7% du revenu total de 128 milliards de dollars encaissé pendant la même période. Mais sa croissance dépasse les 60%, contre à peine 25% pour l’activité d’e-commerce et de services associés. Elle grandit donc deux fois plus vite que l’activité historique du groupe. Ce qui fait dire à Jeff Bezos, PDG- fondateur d’Amazon, qu’elle aura à terme la même taille que son activité de départ dans l’e-commerce.

 

Sans le cloud, Amazon dans le rouge

Plus important, l’activité de cloud computing, lancée seulement en 2006, s’avère être bien plus rentable que l’activité historique de vente en ligne. Sur les 12 derniers mois comptables, elle a généré un résultat d’exploitation positif de 3 milliards de dollars, 75% du bénéfice d’exploitation total d’Amazon sur la même période. Ce qui fait dire aux analystes qu’elle devient le trésor de guerre du groupe pour le financement et le développement des autres activités de l’entreprise.

Sur le troisième trimestre 2016, elle a même sauvé les résultats d’Amazon, avec un chiffre d’affaires de 3,2 milliards de dollars, en bond de 55%, et un bénéfice d’exploitation de 861 millions de dollars, plus du double de celui réalisé un an auparavant. Au total, le groupe affiche un revenu de 32,7 milliards de dollars, en progression de 29%, et un bénéfice net de 252 millions de dollars, contre 79 millions au troisième trimestre 2015. Mais dans ses activités historiques, il déplore une perte d’exploitation de 286 millions dollars. Sans l’activité cloud, l’ensemble aurait été probablement dans le rouge.

 

Investissements en croissance dans le cloud

C’est pourquoi Jeff Bezos considère cette activité comme stratégique. Et il n’hésite pas à investir massivement dans l'infrastructure mondiale d’Amazon Web Services: 5 milliards de dollars en 2013 ; 8,9 milliards de dollars en 2014 et 9 milliards de dollars en 2015, selon les estimations de The Next Platform. Son obsession ? Garder une longueur d’avance sur ses deux plus grands concurrents qui montent : Microsoft et Google.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale